Cameroun: Respect des institutions de la République - L'Ouest derrière Paul Biya

Cette position a été rappelée samedi lors d'un grand rassemblement à la Place des fêtes de Bafoussam qui a réuni toutes les forces vives de la région.

La forte pluie qui a arrosé la ville de Bafoussam samedi n'a pas entamé l'ardeur et la ferveur des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) venus des huit départements de la région de l'Ouest. Même les groupes de danse mobilisés ont bravé les averses pour apporter leur contribution à la réussite de cette cérémonie qui a rassemblé à la Place des fêtes de Bafoussam l'essentiel des forces vives de la région.

En têtes de ligne, le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, le Sg du Comité central du Rdpc, Jean Nkuete, le chef de la délégation permanente régionale du Comité central du Rdpc pour l'Ouest, le sultan Ibrahim Mbombo Njoya, initiateur de la rencontre. On a également noté la présence des ministres Joseph LE et Manaouda Malachie venus soutenir leurs frères de l'Ouest. Sur la dizaine de messages déclamés à la tribune, des moto-taximen, Bayam-sellams au président du Sénat en passant par les représentants des hommes d'affaires, une constante se dégage : l'Ouest réaffirme son soutien au respect des institutions de la République, à la paix, au vivre ensemble et à la cohésion nationale et s'insurge contre les discours haineux relayés par certains medias et les réseaux sociaux. Les populations de l'Ouest ont massivement dit non au repli identitaire et au discours de haine, oui à l'unité nationale, à la cohésion et à l'intégrité nationale, au patriotisme, au dialogue.

Pour le sultan Ibrahim Mbombo Njoya, « nous devons condamner avec la plus grande fermeté, tous ces actes et agissements qui portent atteinte aux valeurs républicaines, menacent la cohésion nationale, la paix et la stabilité ». Le Sg du Comité central, Jean Nkuete exhorte les forces vives à être derrière le président Paul Biya « dans le noble combat qu'il conduit contre les ennemis du Cameroun pour un développement accéléré et harmonieux de notre pays dont les enfants seront fiers. » Le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, rappelle que « derrière Paul Biya, nous n'avons pas d'autres missions que d'œuvrer pour la paix ».

Dans la déclaration de Bafoussam, lue à l'issue de cette cérémonie par les professeurs Justine Diffo et Miranda Metou, les forces vives relèvent entre autres, en 20 points, que la région de l'Ouest reste acquise au président national du Rdpc comme elle l'a démontré lors de l'élection présidentielle du 7 octobre 2018 ; condamnent les propos génocidaires ou tout discours haineux et stigmatisant mettant à mal la cohésion nationale et la paix sociale ; invitent les fils de la région à s'abstenir de tout propos ou de tout acte de nature à mettre à mal le vivre ensemble qui fait de la diversité la plus grande richesse du pays ; et promettent de se mobiliser pour la réussite du septennat des « Grandes opportunités » du président de la République.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.