Cameroun: Justice - Les huissiers chez le garde des Sceaux

Le ministre d'Etat Laurent Esso s'est entretenu vendredi soir avec une délégation du comité directeur de cette corporation conduit par son nouveau président, Me Samuel Ename Nkwane.

Ils viennent d'être élus pour un mandat de trois ans au sein du bureau de la Chambre nationale des huissiers du Cameroun. Vendredi en fin de journée, la délégation de sept membres de cette corporation, conduite par son nouveau président, Me Samuel Ename Nkwane est allé présenter ses civilités au ministre d'Etat, ministre de la Justice, garde des Sceaux, Laurent Esso. Pendant plus de deux heures, le garde des Sceaux et ses invités ont fait un tour d'horizon de la chambre nationale des huissiers, notamment son organisation, les problèmes auxquelles elle fait face, les perspectives dans l'immédiat. Durant l'échange, le président de la Chambre nationale des huissiers a donc présenté les difficultés auxquelles cette corporation est confrontée.

Les moindres n'étant pas financières, déontologiques et disciplinaires. Les deux parties ont évoqué la collaboration avec l'administration des finances et les problèmes auxquels font face les huissiers de justice exerçant dans les zones rurales, du fait des nouvelles directives imposées par la direction générale des Impôts. Prenant la parole au cours de la rencontre, le ministre d'Etat Laurent Esso a rassuré la délégation de ce qu'elle pourra toujours trouver une oreille attentive du côté de la Chancellerie. Il s'est en outre engagé à accorder également une attention particulière aux questions de discipline, en vue d'expurger la corporation des brebis galeuses qui ne contribuent pas toujours au rayonnement de son image.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.