Togo: Trois morts par noyade dont un bébé à Kpendjini

Alors que les pluies diminuent d'intensité dans Lomé et ses environs et presque toute la région maritime, tel n'est pas le cas dans la région des plateaux, où ces pluies ont gagné en intensité depuis le 17 Juillet dernier.

Selon des informations données par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, les pluies qui ont provoqué une crue des cours d'eau de la région ont occasionné le 20 Juillet dernier le noyade de trois personnes.

D'après les précisions apportées par le Général Yark Damehame, il s'agit d'un homme âgé de 27 ans et d'une femme âgée de 28 ans et de son bébé de 7 mois qu'elle portait sur le dos au moment de la traversée.

Ce drame qui a ôté la vie à ces habitants du village de Kpendjini (Préfecture de Haho) est survenu alors que ces victimes tentaient la traversée d'un affluent de la rivière Yoto du nom d'Ablotowui, par un pont de fortune.

Aussi, indique-t-on que "les recherches effectuées par les forces de police ont permis de retrouver, hier dimanche, les corps des victimes qui ont été remis aux familles pour inhumation".

Profitant de ce drame, le membre du gouvernement appelle les populations, surtout celles qui sont riveraines des cours d'eau à plus de prudence surtout en ces périodes de fortes précipitations afin d'éviter ces situations dramatiques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.