Congo-Brazzaville: Sécurité - Les policiers exhortés à plus de cohésion et l'esprit de corps

« Nous sommes là, au nom de la solidarité, de la cohésion entre les composantes de la Force publique, de la montée en puissance des Forces armées congolaises et de la Gendarmerie nationale », a déclaré le directeur général de l'administration, des finances et de l'équipement (Dgafe), le colonel de police, Jules Eboua, lors du repas de corps, le 19 juillet à Brazzaville, bouclant les festivités du cinquante unième anniversaire des FAC et de la gendarmerie, célébré le 22 juin de chaque année.

Ces retrouvailles, une vieille tradition dans les armées, ont également permis d'établir le capital de confiance nécessaire entre chefs et subalternes pour renforcer la cohésion et l'esprit de corps, non seulement à l'intérieur de la police, mais aussi avec des forces partenaires qui ne sont autres que les FAC et la gendarmerie.

Selon le directeur des ressources humaines de la Dgafe, le colonel de police, Jean Bernard Okoko-Esseau, la rencontre est aussi une manière pour la Force publique de prouver l'attachement de ses membres à la nation.

« C'est d'ailleurs pour cela que la police n'a jamais hésité à se lier à d'autres forces partenaires pour une symbiose en action et en collaboration », a-t-il indiqué au nom d'une force publique une et indivisible.

Ce dernier a, par ailleurs, salué le commandement de la police pour ce genre d'initiatives, qui visent à renforcer la cohésion et l'esprit de corps, gage du succès de l'action de la force publique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.