Cameroun: Baccalauréat général - Les plus et les moins du numéro vert

Cette année encore, le 8070 mis en place par l'Office du bac pour la communication des résultats a enregistré des appréciations diverses.

Au Collège François Xavier Vogt à Yaoundé, quelques « Thomas » sont encore nombreux à scruter le babillard ce vendredi, au lendemain de la proclamation des résultats. Ils veulent voir pour croire. Croire qu'ils ont véritablement décroché leur baccalauréat général. Car le message reçu au « 8070 », le numéro court mis en place en 2016 par l'Office du bac pour le suivi des examens qu'il organise (probatoire et baccalauréat général/technique), ne leur suffit pas. « Je ne peux pas me contenter de ces quelques lignes. C'est déjà bien, mais il faut absolument que je vois mon nom, que je prenne en photo la partie de la liste où il apparaît », déclare Marie Fabiana Nga Essomba, néo bachelière, le sourire béat. D'autres sont même là après ce SMS et la lecture des résultats au Poste national. La totalité des élèves rencontrés dans ce sous-centre d'examen, ainsi qu'au Lycée Général Leclerc ont admis avoir consulté le 8070 pour leurs résultats. Cette année, ils sont satisfaits du service.

« L'année dernière, j'ai eu vent de ce que certains candidats au baccalauréat avaient reçu un message positif pour être déçus au final. Mais cette année, le rendu est le même pour les deux options. Jusque-là je n'ai pas entendu un camarade se plaindre », témoigne un autre candidat. Ils sont tous d'accord sur un point, le numéro court de l'OBC délivre du stress. Seule chose à déplorer pour l'ensemble des élèves, le retard dans la réception des messages. « J'ai transmis mon matricule par le 8070 vers 13h et je n'ai reçu la réponse que vers 20h. Ce n'est pas automatique visiblement », reconnaît Diane Enganalim Ndjeyig, bachelière série A espagnole.

Les responsables de l'Office du bac sont d'avis que le traitement de ce numéro court est en constante amélioration. Une source de l'OBC révèle d'ailleurs que « la première année, il y a eu tellement de difficultés avec le 8070 que nous avons failli abandonner. Mais avec le temps, il semble que nous commençons à le parfaire. » L'idée de créer cette plateforme germait dans l'esprit de l'Office depuis très longtemps, arrosée par la majorité des commentaires de candidats estimant que les résultats tardaient à tomber. « Certains disaient qu'ils ne sont plus dans la ville où ils ont composé au moment de la publication des listes et ne peuvent donc plus y accéder facilement. Ceux vivant à l'étranger disaient qu'ils ne sont pas en mesure de capter le Poste national », révèle encore notre source. Ce numéro court, malgré quelques couacs, a le mérite de préparer psychologiquement les candidats et leurs parents au succès ou à l'échec.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.