Cameroun: Secteur agropastoral - 2 300 coopératives immatriculées

Révélation du Minader au cours d'un point de presse, vendredi dernier à Yaoundé.

En deux ans, 2 300 coopératives ont été immatriculées au Cameroun. Un chiffre révélé par le ministre de l'Agriculture et du développement rural (Minader), Gabriel Mbairobe, au cours d'un point de presse, vendredi dernier à Yaoundé, à l'occasion de la 97e édition de la journée internationale des coopératives. Un nombre encourageant, à en croire le Minader, mais qui doit être revu à la hausse, au regard de l'importance des coopératives agropastorales dans l'économie camerounaise. Vendredi dernier, Gabriel Mbairobe a saisi cette occasion pour sensibiliser les opérateurs économiques évoluant dans l'informel, à s'organiser en coopératives. Car, pour le ministre, ces associations permettent à leurs membres au sein de leur communauté, d'améliorer leur condition de vie.

Les coopératives constituent « un modèle d'entrepreneuriat sur lequel il faut se baser afin d'impulser un développement inclusif et durable », a-t-il indiqué. Gabriel Mbairobe d'ajouter : « J'exhorte donc les populations, dans quelque domaine que ce soit, à adopter le modèle coopératif pour un développement harmonieux ». Célébrée à travers le monde sous le thème : « Développement inclusif et travail décent : les coopératives pour un travail décent », la journée internationale des coopératives a permis également au Minader de mettre l'accent sur le rôle que peuvent et doivent jouer les coopératives dans l'accès à un emploi décent. « Les coopératives sont des entreprises centrées sur la personne et caractérisées par un contrôle démocratique, qui donnent la priorité au développement humain et à la justice sociale sur le lieu de travail », a relevé le ministre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.