Cameroun: Yaoundé - Mutinerie et coups de feu à la prison centrale de Yaoundé Kondengui

Pour le moment, Africa Info n’est pas en mesure d’affirmer ou d’infirmer s’il y a des victimes.
23 Juillet 2019

"C´est chaud à Kondengui", à l´intérieur de la prison centrale où des prisonniers, pour la plupart originaires de la partie anglophone détenus dans le cadre de la crise qui secoue cette partie du pays, s´insurgent contre leur détention jugée "injustifiée" et qui demandent à "rentrer chez eux".

Des coups de feu ainsi que l´incendie de la bibliothèque et de la billetterie de la prison constituent la triste réalité dans ce vieux pénitencier de la capitale camerounaise en cette tombée de la nuit.

À l´extérieur aussi, les autorités de la ville sont descendues sur les lieux, tandis que les forces de l´ordre ont vite fait de quadriller le quartier et ses alentours, au point où y circuler devient difficile.

Il convient de rappeler que ce mouvement d´humeur dure depuis la matinée avant de connaitre son paroxysme dans la nuit tombante de ce lundi 22 juillet 2019.

Nous y reviendrons

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.