Afrique: «Justice pour Mamoudou Barry» - Chagrin et colère en Guinée

Tristesse et colère en Guinée depuis dimanche et la nouvelle de la mort brutale de l'universitaire Mamoudou Barry. Dans les rues de Conakry, la population n'avait pas assez de mots pour exprimer sa douleur. Reportage.

Les Guinéens sont tristes mais aussi choqués et révoltés par l'assassinat de Mamoudou Barry, près de Rouen dans l'ouest de la France, le 20 juillet. « La nouvelle de la mort de Mamoudou m'a beaucoup bouleversé, et surtout, c'est une mort brutale, nous confie un ami, camarade de promotion du défunt. On était en réunion et au cours de cette réunion, l'information a été donnée comme quoi Mamoudou devait venir en Guinée et qu'il souhaiterait, à cette occasion, rencontrer ses amis ».

Et il demande « Justice pour Mamoudou Barry ». La justice française doit mener à bien l'enquête. Un suspect a d'ailleurs été arrêté hier lundi.

Cet assassinat heurte aussi Ramadan Diallo, un ancien de l'université Jean Moulin de Lyon 3. « Son assassinat est d'autant plus choquant que, c'est pour une histoire de football, qui en réalité aurait dû fédérer et nous aider à nous divertir. Cela nous laisse sans mots ».

Rien ne peut justifier l'agression qui a conduit à la mort du jeune universitaire, regrette pour sa part maître Aminata, avocat. « Le coupable, qu'il subisse la rigueur de la loi » pour cet assassinat « lâche » et « sauvage », déplore l'avocat.

« Je suis très peiné par la mort de cet enseignant ». C'est en ces termes que l'ancien Premier ministre Sidya Touré s'est exprimé, hier.

Très peiné par la mort du jeune enseignant chercheur Mamadou BARRY dans des conditions aussi tragiques. Mes condoléances à sa famille ,ses collaborateurs et à tous les guinéens .

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.