Sénégal: Les acteurs politiques dans l'obligation de discuter de la gestion des ressources naturelles

Saint-Louis — Le coordonnateur national de la Convergence des cadres républicains (CCR), Abdoulaye Diouf Sarr, réitère la nécessité pour les acteurs politiques de se mettre autour d'une table pour discuter de problématiques telles que l'agriculture et la gestion des ressources pétrogazières.

"En ce qui concerne la problématique de l'agriculture, la gestion des ressources pétrolières et gazières, il faut que tous les acteurs se mettent autour d'une table, pour trouver une solution favorable au pays et pour l'intérêt de tous", a-t-il déclaré.

Abdoulaye Diouf Sarr, par ailleurs ministre de la Santé et de l'Action sociale, participait à un panel organisé dimanche à Saint-Louis par la coordination nord de la Convergence des cardes républicains (CCR), affilié à l'Alliance pour la République (APR, au pouvoir).

Outre le maire de Saint-Louis, Mansoura Faye, par ailleurs ministre du Développement communautaire, de l'Equité sociale et territoriale, étaient présents à ce panel, plusieurs responsables du CCR venus de Podor, Dagana, Louga et Saint-Louis.

Selon Abdoulaye Diouf Sarr, le panel a permis aux cadres de l'APR "de discuter et d'échanger sur les questions essentielles du dialogue national, ainsi que la prise en compte des différentes préoccupations, pour ensuite, assurer sa vulgarisation auprès des populations".

Il note que des sujets comme le foncier, les ressources naturelles ainsi que "la problématique de l'inclusion et de l'équité territoriale et sociale, ont fait l'objet d'un grand intérêt lors des débats".

Abdoulaye Diouf Sarr estime que la prise en charge des politiques inscrites dans l'esprit général du dialogue national, "dans toute sa globalité", peuvent contribuer à l'apaisement de l'espace politique pour faciliter le développement durable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.