Maroc: La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir

La réunion périodique de la Commission régionale de prise en charge des femmes et des enfants a eu lieu récemment au siège de la Cour d'appel d'Agadir, en présence notamment des membres des cellules locales des tribunaux de première instance et de la cellule régionale de la Chambre d'appel, ainsi que d'associations actives dans le domaine de la protection de la femme et de l'enfant et d'acteurs de la société civile.

Cette réunion a été l'occasion de passer en revue les dispositions de la loi No 27-14 relative à la lutte contre la traite des êtres humains, indique un communiqué de la Cour d'appel d'Agadir, précisant que le Procureur général du Roi auprès de la même Cour a exposé les mécanismes de lutte contre la traite des êtres humains et les prestations offertes aux victimes, notamment la facilitation de l'accès à la justice. Il a mis, dans ce sens, l'accent sur l'aspect de la protection des victimes, et ce dès les premiers stades, pour ainsi mettre en œuvre les dispositions stipulées en vertu de la procédure pénale concernant la protection des victimes avec la possibilité d'interdire aux suspects de prendre contact avec elles ou de les approcher.

Selon la même source, cette rencontre a été ponctuée par des interventions qui ont évoqué les aspects opérationnels, les problématiques inhérentes à la logistique et la mise en œuvre adéquate des dispositions de cette loi de la part des personnes qualifiées à recevoir les victimes, à mettre en place des centres d'écoute et de réadaptation psychologique et à leur assurer l'accompagnement juridique et social, tout en mettant l'accent sur la nécessité de trouver un centre d'hébergement qui garantit la protection juridique et judiciaire souhaitée.

Lors de cette interaction positive, l'assistance a fait part de son intention de prendre part à la prochaine session de la Commission régionale et de contribuer à l'amélioration du rendement pour consacrer une culture nouvelle de dialogue constructif et assurer un accompagnement juridique dans le but de garantir une protection exemplaire à cette catégorie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.