Madagascar: Observatoire du riz - Les prix moyens du riz restent fermes à l'échelle nationale

Au niveau des grandes villes et des chefs-lieux de régions de Madagascar, les prix moyens des riz blancs locaux, sont restés au même niveau que ceux de la semaine du 01 juillet dans leur globalité.

En tout, les prix moyens de cette denrée alimentaire restent fermes à l'échelle nationale, d'après les enquêtes hebdomadaires menées par l'équipe de l'Observatoire du Riz, sous tutelle du Secrétariat Technique pour le Pilotage, la coordination et l'Appui au Développement Rural durable (PADR). Il en est de même pour le paddy. Parlant du « vary gasy », son prix moyen a accusé une légère baisse de l'ordre de 4ariary/kg, soit à 1 606 ariary/kg. Quant au « makalioka , le prix du kilo a également connu une baisse de 4% et se siteu à 1 730 ariary , s'il est vendu à 1 810 ariary au courant de la semaine précédente. Et parlant du riz « tsipala », une petite hausse de l'ordre de 4ariary/kg a été observée. Son prix s'établit ainsi à 1 636 ariary/kg. Le prix du riz import a suivi ce rythme ascendant et se vend en moyenne à 1 613 ariary/kg, soit une hausse de 4ariary/kg, d'après toujours les informations publiées par l'Observatoire du Riz.

Baisse de 14%. En dépit de tout cela, celle-ci a observé une baisse de prix moyen du riz blanc d'environ 6% notamment à Toamasina, atteignant 1 700 ariary/kg contre 1 800 ariary/kg la semaine précédente.

C'est en hausse de 8% à Sambava, soit à 2 700 ariary/kg au lieu de 2 600 ariary/kg auparavant. Quant au riz import, elle a constaté une baisse de prix de ce produit de première nécessité de l'ordre de 6% à Antsirabe. En revanche, il est en hausse de 6% à Sambava . Et dans les zones en difficultés alimentaires, si les prix sont restés au même niveau dans leur majorité, une baisse de prix moyen du riz blanc de 14% a été constatée à Tsihombe tandis qu'à Ambovombe-Androy, les prix ont augmenté légèrement de 3%. A Beloha cependant, le prix du riz blanc local ainsi que le riz import ont connu respectivement une baisse de 3% et 8% par rapport à la semaine précédente.

Le prix le plus élevé. Et si l'on se réfère au niveau des chefs-lieux de régions, la ville de Sambava, réputée pour être la plus grande zone productrice de vanille, affiche un prix moyen du riz blanc local le plus élevé, atteignant à 2 700 ariary/kg. Il dépasse largement le prix moyen du riz importé. Par contre, à Ambatondrazaka, un des greniers à riz de Madagascar, le prix moyen de cette principale denrée alimentaire de la population malgache, s'élève à 1 204 ariary/kg. C'est le prix le plus bas dans toute l'île, au cours de l'enquête menée par l'Observatoire du Riz. Pour les autres alimentations telles que le maïs décortiqué et le manioc sec, les prix moyens de ces produits sont également restés les mêmes. Il faut souligner toutefois, une baisse de 40% de prix du manioc sec à Tsihombe, une des zones en difficulté alimentaire. Ce produit s'achète à 600 ariary/kg, contre 1 000 ariary/kg la semaine précédente. Le prix du maïs décortiqué a suivi ce même rythme descendant mais de l'ordre de 15% à Beloha, soit à 1 700 ariary/kg au lieu de 2 000 ariary/kg auparavant.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.