Ile Maurice: Accident mortel - Akash devait se marier dans deux semaines

Des projets, Akash Mooklall, en avaient pleins la tête. L'un d'eux était de se marier. Le jeune homme devait convoler en justes noces dans deux semaines. Hélas, il est décédé dimanche,21 juillet.

La voiture d'Akash Mooklall, un habitant de Bel-Air âgé de 27 ans, est entrée en collision avec un camion dans la soirée de dimanche. Le jeune homme est décédé quelques heures plus tard.

L'autopsie, pratiquée par le médecin légiste de la police, le Dr Prem Chamane, a attribué son décès à de multiples blessures.

Il devait se marier dans deux semaines

Depuis le début de l'année, 72 accidents mortels ont été enregistrés. Au total, 77 personnes ont perdu la vie. C'est aux alentours de 21 heures que l'accident s'est produit, à Bel-Air.

La police de la localité a été mandée sur les lieux. Akash Mooklall, le passager de son véhicule, un habitant de Bel Air âgé de 28 ans, le chauffeur du camion, un habitant d'Upper Vale âgé de 36 ans, et son aide chauffeur, un habitant de Fond-du-Sac de 31 ans, ont tous été transportés à l'hôpital de Flacq. Ils ont reçu des soins, avant de regagner leur domicile. Sauf Akash Sooklall, qui était dans un état critique et qui a été admis à l'unité des soins intensifs. Il est décédé quelques heures plus tard.

Le jeune homme qui gère le restaurant familial devait se marier dans deux semaines selon un de ses proches.

Le chauffeur du camion a comparu hier devant la justice pour homicide involontaire. Il a ensuite retrouvé la liberté conditionnelle.

Il a expliqué aux enquêteurs que la voiture, qui venait en sens inverse, a percuté son véhicule. L'enquête se poursuit.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.