Sénégal: Union européenne - D'importants projets et programmes en cours d'instruction avancée

Le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération a magnifié ce lundi, la coopération combien fructueuse entre notre pays et l'Union européenne qui contribue de manière significative à la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent.

Amadou Hott s'exprimait lors de la cérémonie de signature d'une Convention de Financement pour un projet de Gestion intégrée des Zones côtières. Il se réjouit également de nos bonnes perspectives de coopération avec d'importants projets et programmes en cours d'instruction avancée, notamment.

Selon M. Hott, il s'agit du Programme de renforcement de la société civile pour une meilleure gouvernance avec un financement attendu de quatre millions (4 000 000) d'euros soit environ deux milliards six cent vingt-quatre millions (2 624 000 000) de francs CFA ; le Programme d'appui au développement des énergies renouvelables pour l'accès universel à l'électricité, pour lequel il est attendu de l'Union européenne une contribution de vingt millions (20 000 000) d'euros soit environ treize milliards deux cents millions (13 200 000 000) de francs CFA et des co-financements de l'Agence française de Développement et de la Banque européenne d'Investissement ; et l'assistance technique et l'accompagnement des processus électoraux au

Sénégal pour une contribution attendue de trois millions cinq cent mille (3 500 000) euros soit environ deux milliards deux cents quatre-vingt-seize millions (2 296 000 000) de francs CFA. «Tous ces projets ont été validés par le Comité FED du 9 juillet dernier », a ajouté le ministre de l'Economie.

Revenant sur la signature de convention, il a expliqué qu'elle entre dans le cadre du Plan d'Action Annuel 2018 de l'Alliance mondiale contre le changement climatique dont la contribution de l'Union européenne sous forme de don s'élève à Cinq Millions (5 000 000) d'Euros soit environ Trois Milliards Deux Cent Quatre Vingt Millions (3 280 000 000) de francs CFA.

«Cette convention est l'une des dernières signées dans le cadre du 11ème FED et permettra la mise en œuvre de plusieurs activités liées à la gestion intégrée des zones côtières, notamment dans la Petite Côte, au Sine Saloum et en Casamance », a souligné Amadou Hott.

L'objectif global de cet important programme est d'œuvrer au renforcement d'une action climatique intégrée au Sénégal, en parfaite cohérence avec les enjeux socio-économiques et les risques naturels présents en zone côtière.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.