Congo-Kinshasa: Retombés de la traque des criminels à Matadi - 12 présumés remis auprès de la Justice !

Grâce à la détermination du maire de Matadi, Pathy Nzuzi Wa Makengdi, douze présumés criminels sont tombés le mercredi 17 juillet dernier dans le filet de la Police Nationale Congolaise de la Ville de Matadi.

Cela fait suite à une opération de traque initiée par l'autorité urbaine afin de mettre un terme à cette criminalité qui prend des proportions inquiétantes au chef-lieu de la province du Kongo Central. Le maire de Matadi a ainsi prit une part active à cette opération aux côtés des éléments de la PNC, lui qui tient mordicus à assainir sa ville de tous les fauteurs en eau trouble qui dérangent la quiétude des paisibles citoyens.

Pour Pathy Nzuzi Wa Makengedi, tant que la ville de Matadi sera tourmentée par ces hors la loi, il ne ménagerait aucun effort pour les traquer jusqu'à leur dernier retranchement. Il se dit donc déterminé à mener une lutte sans merci pour que son entité devienne un oasis de paix comme à la belle époque où l'on pouvait librement et paisiblement vaquer à ses occupations.

En effet, plusieurs cas d'insécurité à répétition inquiètent la population de la ville de Matadi. Ce qui ne laisse nullement l'autorité urbaine dormir sur ses lauriers. Lui qu'on voit souvent, même pendant les heures tardives de la nuit, en compagnie des éléments de la PNC à travers les différentes rues de Matadi, participer aux patrouilles. L'on regrette cependant que toutes les fois que ces fugitifs sont mis à la disposition de la Justice, qu'ils soient vite relaxés. Ce qui, de fois, décourage la PNC qui s'emploie, en dépit des maigres moyens mis à sa disposition, à sécuriser la ville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.