Sénégal/Algérie: Le rêve brisé de Mané

23 Juillet 2019

En haranguant le public sénégalais pendant l'échauffement, Sadio Mané avait clairement affiché son intention de livrer le match de sa vie pour offrir la victoire au Sénégal face à l'Algérie, lors de la finale de la Can 2019.

Ramener la Coupe au pays, on le savait, était devenu presqu'une obsession pour le joueur de Liverpool. Qui avait déclaré, on se souvient, avant l'entame de la compétition qu'il était « prêt à échanger une Ligue des champions, contre une Can ».

Sadio Mané et ses coéquipiers sont passés tout près de l'exploit. Contrariés par une équipe d'Algérie qui a su résoudre l'équation de la star sénégalaise, en l'empêchant d'être dangereux dans leurs vingt derniers mètres. Conséquences, Sadio Mané a certes fait la différence dans ses dribbles et ses feintes de corps dont lui seul a le secret, mais tout cela, souvent très loin des buts de Rais M'Bohli. Sofiane Feghouli, Bennacer et autres, ont également, parfois, usé de la manière forte pour l'empêcher de se rapprocher des buts des Fennecs.

Mis à l'épreuve par le dispositif algérien, la tâche de l'attaquant sénégalais n'a également pas été facilitée par ses coéquipiers, notamment M'Baye Niang, qui, en dehors de quelques frappes (38e et 66e), non cadrées, n'a pas été du tout dans son match jusqu'à sa sortie, à la 85e minute.

Puissant mais trop lourd, l'attaquant rennais a eu du mal à coordonner les enchaînements avec Sadio Mané, à l'approche du but algérien. Il faut également souligner le fait que le jeu penchait souvent à droite, offrant trop peu d'occasions au joueur de Liverpool de porter le danger pendant la première période dans le camp adverse.

Malgré tout, Sadio Mané avait cette volonté de réussir quelque chose avec les Lions et s'est débattu comme il le pouvait. Mais une hirondelle ne peut à elle seule faire le printemps. Surtout quand on sort d'une longue saison avec son club avec à la clé une finale remportée de Ligue des champions. Cela s'est ressenti dans l'ensemble de la compétition.

Le rêve de ramener la Can à Dakar s'est ainsi brisé pour Sadio Mané qui pourrait toutefois se contenter, en fin d'année, d'un titre de meilleur joueur africain même s'il a raté là, une belle occasion de faire l'unanimité, en échouant au stade international du Caire, face à l'Algérie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.