Congo-Brazzaville: Dépôt de la candidature de Bahati - L'honorable Masumbuko dénonce « la barbarie policière »

Témoin oculaire de l'interpellation de certains militants de sa plate-forme politique, l'AFDC-A, cette élue de Lukunga s'est investie en vue d'obtenir leur libération et a profité de cette occasion pour sensibiliser les policiers à leur mission qui est de protéger la population et ses biens. Elle également appelé les sénateurs à faire confiance à l'autorité morale de l'AFDC-A, en lui accordant leur voix pour la présidence du Sénat.

Dans sa réaction du 22 juillet, la députée a noté que de nombreux militants de l'Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) s'étaient rassemblés, le même jour, devant le Palais du peuple, pour accompagner l'autorité morale de ce regroupement politique, le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, à déposer sa candidature à la présidence du Sénat. L'honorable Solange Masumbuko s'est dite, par ailleurs, surprise de voir les éléments de la police « se livrer inutilement à des méthodes répressives contre ces militants pacifiques et non violents, les brutalisant avec toute violence, allant jusqu'à mettre la main sur certains d'entre eux pour les acheminer à des destinations non connues. A l'en croire, les services de l'AFDC-A ont identifié au total sept militants interpellés dans ces conditions décriées.

Un témoin oculaire

Témoin de ce qu'elle a qualifié de « barbarie policière », l'honorable Solange Masumbuko dit condamner, avec la dernière énergie, « ce genre de pratiques archaïques », « Je suis étonnée de constater que la police n'arrive toujours pas à comprendre que nous sommes déjà dans un État de droit. Cela signifie, suivant la vision chère au président de la République, liberté d'opinion, liberté d'expression, liberté de circulation, etc. », a souligné cette élue de Lukunga.

Fidèle à l'autorité morale de sa plate-forme politique, Modeste Bahati Lukwebo, l'honorable Solange Masumbuko s'est dite offusquée du fait que la police s'arroge arbitrairement un tel pouvoir et s'est vue dans l'obligation de sillonner tous les postes de police environnants, à commencer par celui de Saïo, pour terminer par celui du Camp Lufungula, afin d'exiger la libération sans condition des militants de l'AFDC-A/Lukunga venus nombreux au Palais du peuple.

De leur côté, ces militants de l'AFDC-A se sont dits touchés par ce geste d'attention et de vigilance de leur élue qu'ils ont remerciée pour avoir obtenu leur libération, en plus de toutes les actions qu'elle mène chaque jour au bénéfice de ses électeurs et de la population de Lukunga tout entière.

Profitant de cette occasion, l'honorable Solange Masumbuko a conscientisé les policiers et leur a rappelé leur mission de protéger la population et ses biens. Aussi cette élue membre de l'AFDC-A a appelé les sénateurs à faire le bon choix lors du vote prévue pour le 27 juillet, en donnant leur voix à Modeste Bahati pour le bien du peuple congolais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.