Congo-Kinshasa: Formation du gouvernement - Ultime tête-à-tête entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila

En pourparlers le 22 juillet à Nsele, les leaders de deux regroupements qui forment l'actuelle coalition au pouvoir ont cherché à vider leurs divergences sur la composition du gouvernement rendant ainsi imminente sa publication annoncée après l'élection du bureau définitif du Sénat prévue pour le 27 juillet.

La publication du gouvernement pourrait intervenir dans les prochains jours, précisément après l'élection du bureau définitif du Sénat fixée au 27 juillet. Des indiscrétions font d'ailleurs état des dernières tractations de coulisses qu'auraient entamées, en ce début de semaine, les leaders de deux regroupements, Front commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le changement (Cach) qui forment l'actuelle majorité au pouvoir. En effet, Joseph Kabila et Félix Tshisekedi se sont entretenus le 22 juillet dans la périphérie est de Kinshasa à Nsele, pour tenter de vider leurs dernières divergences au sujet du gouvernement. Félix Tshisekedi était assisté, au cours de cette rencontre, de son conseiller en matière de sécurité, François Beya. Son interlocuteur Joseph Kabila s'est fait accompagner de ses trois proches collaborateurs, en l'occurrence Néhémie Mwilanya, Antoine Ghonda et Dieudonné Kazadi Nyembwe. Le Premier ministre, Ilunga Ilunkamba, a également pris part à cette réunion, apprend-on.

Si rien n'a filtré de cette rencontre, il y a lieu cependant de relever l'ambiance bon enfant qui l'a caractérisée, preuve que les deux parties sont finalement parvenues à un compromis qui scelle le projet de mise en place du gouvernement, annoncée pour imminente. Sur une photo qui fait le buzz sur la toile, les participants trinquent certainement pour savourer l'aboutissement de leurs discussions qui ont pris plus de temps que prévu. En effet, plus de six mois après sa prise des fonctions, le cinquième président de l'histoire de la République n'a toujours pas de gouvernement.

D'après le secrétaire général de l'Union pour la nation congolaise, Baudouin Mayo Mambeke, un des représentants du Cach aux discussions qui s'est confié à la presse, les négociations porteraient actuellement sur l'attribution des responsabilités à chaque partie prenante, un travail accompli à plus ou moins 95%. « Il reste à finaliser pour que chaque camp remette la liste de ses membres choisis pour faire partie du gouvernement de la République », a-t-il déclaré. Concernant la répartition des postes ministériels, a-t-il dit, un modus vivendi a été trouvé entre le FCC et le Cach qui auront respectivement quarante-deux et vingt-trois portefeuilles. Ce qui fait que la taille du gouvernement fixée à soixante-cinq membres n'a pas été changée. C'est, dit-on, le prix à payer pour minimiser les frustrations et sauvegarder la cohésion nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.