Cote d'Ivoire: Grand Prix Amadou Gon Coulibaly - Les Colombes, meilleur groupe Wôyô

23 Juillet 2019

« Civisme en milieu jeune : quel impact pour le développement harmonieux de Korhogo ? ». Tel est le thème de la grande finale de la première édition du Grand prix Amadou Gon Coulibaly du meilleur groupe wôyô.

C'était le 20 juillet au centre culturel Womiengnon de la ville. Etaient en compétition, après une sélection rigoureuse, quatre groupes locaux de ce genre musical.

A savoir: Triomphe Zouglou de l'université Péléforo Gon Coulibaly, Aventuriers Wôyô de Soba, Belle-Immainse de Kassirimé et les Colombes de Sinistré.

Pour la finale, il a été imposé aux groupes compétiteurs deux morceaux au choix et un morceau imposé. Mais aussi et surtout, chaque groupe devait "broder" sur le thème susmentionné.

C'est ainsi que le public, majoritairement jeune, a été tenu en haleine par des textes qui incitaient au respect des symboles de l'État, au civisme routier, au port du casque, au respect des autorités, des parents, des biens publics et privés ainsi que bien d'autres sujets.

A l'issue de la finale, ce sont les Colombes du quartier Sinistré qui ont occupé la plus haute marche du podium avec 119 points sur 150, empochant une enveloppe de 200.000 francs Cfa.

Suivis, par ordre chronologique, des groupes Triomphe Zouglou de l'Upgc, Aventuriers wôyô du quartier Soba et de Belle-Immainse du quartier Kassirimé qui ont reçu, respectivement, 150.000 F, 100.000 F et 50.000 F Cfa, en espèces.

Une initiative soutenue par Ouattara Lacina dit Lass PR, conseiller technique du Président de la République.

« Après les récents remous communautaires teintés d'incivisme notoire et rampant, nous avons jugé opportun d'occuper sainement la jeunesse par la musique, certes, mais également par l'invitation au civisme.

C'est pourquoi, nous n'avons pas hésité un seul instant à accompagner cette initiative », explique le 5e adjoint de la mairie, par ailleurs, parrain de cette 1ère édition.

Directeur du centre culturel Womiengnon et principal organisateur dudit concours, Frick Max Eugène M'Pessa, ne dit pas le contraire : « Il est important de canaliser la fougue de la jeunesse par des divertissements qu'ils aiment.

Les divertir tout en les amenant à cultiver le civisme en vue de pacifier notre localité pour son développement harmonieux », indique-t-il.

Les autorités administratives, municipales et traditionnelles ont encouragé les organisateurs et exhorté les jeunes à adopter le bon ton et le bon comportement en tout temps et en tout lieu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.