Cameroun: Coopération agricole - Le FIDA tient des assises à Douala

Le conseil d'administration de l'organisme a planché hier sur les programmes mis en œuvre au Cameron en présence du Minader Gabriel Mbairobe.

Le conseil d'administration du Fonds international de Développement agricole (FIDA) a tenu ses travaux hier, 22 juillet 2019, à l'hôtel La Falaise Bonapriso, Douala. Des assises dont la cérémonie d'ouverture a été présidée par Gabriel Mbairobe, ministre de l'Agriculture et du Développement rural, accompagné de son ministre délégué, Clémentine Ananga Messina, également gouverneure du FIDA pour le Cameroun. Des travaux au cours desquels la délégation, au Cameroun depuis le 20 juillet, a évalué la mise en œuvre des programmes dans lesquels l'organisme accompagne le pays.

Des projets dont la finalité est rappelée par le chef de la délégation, Son Excellence Hisham Mohamed Badr, ambassadeur d'Egypte en Italie où se trouve le siège du FIDA : aider le Cameroun à construire une agriculture durable qui permet de développer des filières comme le riz ou l'oignon, augmenter le revenu des producteurs, créer des emplois, autonomiser les jeunes et les femmes par des activités génératrices de revenus, etc. Ces axes d'une coopération qui dure depuis près de 40 ans, avec des appuis du FIDA de plus de 100 milliards F, sont très importants selon le ministre Gabriel Mbairobe, qui estime que « cela a permis à plusieurs régions non seulement de lutter contre la pauvreté, mais aussi d'éradiquer la faim. Cela a également permis aux jeunes de s'exprimer en milieu rural. »

Et afin rendre l'action du FIDA plus efficace, Son Excellence Hisham Mohamed Badr prévoit des échanges avec les autorités et les acteurs du secteur agricole pour mieux orienter les projets. Et l'évaluation ne s'arrêtera pas aux réunions. Il est question pour la délégation, composée d'une quinzaine de nationalités et près d'une vingtaine de personnes, membres du conseil et hauts fonctionnaires de l'organisme, de se rendre sur le terrain pour toucher du doigt la réalité de la mise en œuvre des projets. Hier donc, le groupe s'est rendu à Logbaba et à la Dibamba dans des unités aquacoles. Des initiatives qui rentrent dans les différents programmes Cameroun-FIDA comme le PEA-Jeunes (Programme de promotion de l'entrepreneuriat agropastoral des jeunes) ou encore le PADFA (Projet d'appui au développement des filières agricoles).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.