Ile Maurice: Curepipe - La voie gauche de l'avenue Sivananda fermera après les Jeux

Si les travaux structurels de la phase une en marge du Metro Express sont en cours, entre Rose-Hill et Port-Louis, la consigne des autorités est de démarrer les travaux de la phase deux entre Curepipe et Quatre-Bornes, en simultané.

Suivant cette décision, la voie gauche de l'avenue Sivananda, à Curepipe, à partir du carrefour de la rue Malartic et de la rue Phoenix-Plaisance (A10), en direction de Floréal, devait être fermée, mercredi, pour une durée de huit semaines, avec le démarrage de gros travaux. Sauf que la police n'a pas encore donné son feu vert à cette fermeture de la route, Jeux des îles oblige.

Interrogée, une source à la Traffic Branch explique effectivement qu'il est impossible de donner cette autorisation en raison de la tenue des Jeux des îles (JIOI) en ce moment. «Des épreuves seront organisées dans cette région et on ne peut pas fermer la route. La fermeture aura lieu après les Jeux.» Idem du côté de Metro Express Ltd, qui confirme que la fermeture de cette voie pour les travaux routiers devrait se faire après les JIOI dans cette région. «Cela est en accord avec la police, en collaboration avec toutes les autorités compétentes, conformément à notre culture habituelle de travail flexible tout en nous adaptant à l'évolution de la situation.» Sauf que l'on affirme que cette décision causerait dix jours de retard sur le calendrier des travaux.

Pourquoi avoir donc organisé une visite des lieux lundi dernier, avec toutes les parties prenantes qui ont donné leur accord, notamment Metro Express Ltd, la Road Development Authority et la Traffic Management and Road Safety Unit ? Nous n'aurons pas de réponse à cette question. Pourtant, c'est lors des réunions de coordination que ce genre de décision est prise, après discussion avec les parties prenantes.

Ce n'est la première fois que les autorités ne s'accordent pas sur des décisions prises lors de ces rencontres. Pour le tracé de Rose-Hill à Port-Louis, plusieurs fermetures de routes ont dû être reprogrammées, notamment au rond-point de Gool, à Vandermeersch (Beau-Bassin), pour les travaux de drains de la phase 2, et à la rue Pope Hennessy, à Beau-Bassin, entre autres.

L'on se souvient égale- ment que des interrogations ont été soulevées autour du consultant Singapore Cooperation Enterprise (SCE), qui ne serait pas sur la même longueur d'onde avec les autres parties prenantes, cela après la découverte de caves à Chebel. D'aucuns se demandaient pourquoi le consultant n'avait pas mentionné la présence de cavités souterraines dans ses plans. De plus, SCE n'était pas en accord avec les autres parties prenantes concernant certaines régions, notamment à Richelieu et au Caudan. En effet, les études menées par SCE ne correspondaient pas à celles des autres parties concernées du projet Metro Express.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.