Sénégal: Un forum régional sur jeunesse urbaine et assainissement, à partir de mercredi à Guédiawaye

Dakar — L'agence internationale de plaidoyer Niyel annonce organiser un forum régional de production sur la thématique "Jeunesse Urbaine et Assainissement", à partir de mercredi, au centre Guédiawaye Hip-Hop (banlieue dakaroise), en partenariat avec le mouvement citoyen Y en a marre.

Prévu pour se dérouler jusqu'au 26 juillet prochain, ce Forum régional "souhaite offrir donc une plateforme pour la jeunesse urbaine afin qu'elle puisse comprendre son rôle et envisager ainsi sa contribution à sa manière et dans son entourage, à faire avancer la question de l'assainissement", peut-on lire dans un communiqué reçu des organisateurs.

Ainsi, durant 3 jours, douze artistes africains de renommée internationale et de différents arts, dont Docta (Sénégal), Fou Malade (Sénégal), Malika la Slameuse (Burkina Faso), vont mentorer 50 jeunes artistes et activistes africains.

Decothey (Côte d'Ivoire), Didier Lalaye (Tchad), Mamadou Gomis (Sénégal), Gilles Arsène Tchedji (Bénin), Touwendinda Zongo (Burkina Faso), Odia (Sénégal), Tal B (Mali) et Mahamadou Bonkoungou (Burkina Faso) comptent également parmi les encadreurs.

"Ensemble, ces leaders d'opinion engagés sur la cause de la thématique de l'assainissement autonome réfléchiront aux voies et techniques à travers l'art pour agir au sein de leurs communautés, leurs villes, et même à l'échelle de leurs pays", indique le communiqué.

Il ajoute : "Que ce soit à travers un slam, une pièce théâtrale, un graff, un rap ou encore une photo, ils vont être amenés à coproduire des œuvres, qui seront exposées durant le Forum mais ensuite poursuivront leur diffusion dans leurs pays, dans leurs différents espaces d'expression".

"Cette rencontre s'inscrit dans le cadre du projet « Assainir l'OrDure et Liquide », une initiative du consortium Niyel - Speak Up Africa", projet visant selon les organisateurs "à accompagner des pays de la région francophone de l'Afrique de l'Ouest dans la mise en place de services adéquats d'assainissement autonome participant ainsi à la réduction des inégalités de genre et à la création de revenus pour booster leur économie".

"Entre autres objectifs, le projet souhaite faire avancer la question de l'assainissement autonome en Afrique de l'Ouest francophone en permettant à la société civile de contrôler la mise en œuvre de réels engagements politiques au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Sénégal, et en permettant un changement de comportements sur la question", explique le communiqué.

Il signale que des experts sur les questions techniques et politiques vont participer aux trois jours de débat, "afin d'orienter les productions pour les rendre plus efficientes, et mobiliser ainsi le grand public à l'action face aux enjeux de l'assainissement".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.