Cameroun: Ferdinand Ngoh Ngoh et Galax Etoga instruisent la torture des prisonniers au Sed

24 Juillet 2019

Ce sont des crimes graves qui sont actuellement perpétrés par le régime sauvage et satanique de Paul Biya au secrétariat d'Etat à La Défense ( SED) qui est un camp militaire.

Entre la nuit de lundi à mardi des militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition) et des leaders anglophones de la contestation à la prison de Kondengui ont été enlevés par les éléments de la gendarmerie de la prison de Kondengui au SED.

Un peu comme le régime naziste de Hitler transportait les juifs arrêtés et détenus dans des prisons vers les camps de concentration où ils étaient torturés et exterminés.

Au moment où j'écris ces lignes la situation est très grave au SED. Tous les détenus du MRC sont entrain d'être torturés. On peut être entendre de l'extérieur des cris de douleurs.

L'accès aux usagers est interdit jusqu'à vendredi. C'est à dire Galax Etoga le patron du SED se donnent trois jours de torture en toute impunité.

Galax Etoga a à cet effet instruit au colonel Menganda , le lieutenant Sissy, Baba Limane, le gendarme Ismaëlla, Alo'o MBA Maxime, Alima et autres de faire subir les pires sévices aux détenus du MRC et aux prisonniers anglophones.

Des gendarmes confient que Mamadou Mota a perdu beaucoup de sang ainsi que d'autres militants arrêtés avec lui. Serge Branco Nana et Raul Tchapok ont actuellement des fractures.

Galax Etoga est un protégé de Ferdinand NGOH NGOH l'actuel secrétaire général de la présidence de la République qui est devenu le vrai patron du Cameroun.

Etoga a travaillé au cabinet de NGOH NGOH pendant des années avant d'être propulsé par son mentor à la tête du SED pour élargir leur contrôle des services de sécurité dans l'optique de leur prise du pouvoir. C'est à dire réaliser une succession de gré à gré.

À Yaoundé, nous avons des gens qui utilisent les techniques nazistes de Hitler pour maintenir leur contrôle sur la population. Nous savons tous comment c'est fini en Allemagne. Ce n'est qu'une question de temps. Que personne ne dise qu'il recevait des ordres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.