Mali: Ouverture de la Semaine du Barreau, à Bamako

La cérémonie d'ouverture de la semaine du Barreau a été présidée lundi à Bamako par le Premier ministre, Dr Boubou Cissé en présence du ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Me Malick Coulibaly, a constaté l'AMAP.

Etaient présents, le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Me Jean-Claude Sidibé, les élus de la Commune III, le Bâtonnier de l'Ordre des Avocats du Mali, Me Alhassane Sangaré, des membres des différents ordres de la justice et des représentants de la société civile.

Dr Boubou Cissé a salué les efforts de l'Ordre qui ont permis de rehausser la qualité de la justice avant d'inviter les participants à cultiver l'Excellence.

«Quand je parle de l'Excellence ou de la célébrité, je ne parle pas du fait de gagner un procès ou plusieurs procès, ou amasser une fortune ;

je parle de la qualité de l'homme qui porte la robe, de sa maitrise de la science qu'est le droit, de sa rectitude, de la dignité et l'honneur qu'il porte en lui et qui le nourrissent dans l'exercice de la profession » a conclu le Premier Ministre.

Le Bâtonnier de l'Ordre des Avocats du Mali, Me Alhassane Sangaré, a pour sa part déclaré que « cette cérémonie illustre les efforts du barreau qui entend contribuer au renforcement des capacités des avocats comme gage d'une justice de qualité avec des valeurs ».

Le Fonds d'appui à la formation professionnelle et à l'apprentissage (FAFPA) a financé à hauteur de 25 millions de FCFA cette formation qui va permettre aux avocats de se mettre à jour afin de répondre aux exigences de la Caisse autonome de Règlements pécuniaires (CARPA), relatives à l'harmonisation des règles régissant la profession d'avocat dans l'espace UEMOA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.