Algérie: L'introduction massive des énergies renouvelables parmi les priorités de Sonelgaz

Alger — Sonelgaz a placé l'introduction massive des énergies renouvelables, nécessaire à la réussite du mix énergétique de l'Algérie, parmi ses priorités, a indiqué mercredi à Alger son P-dg, Chahar Boulakhras, affirmant que cela était à "la portée" du groupe.

"L'introduction massive des énergies renouvelables dans le mix énergétique du pays avec une place particulière donnée au solaire, est une priorité", a-t-il précisé lors d'une conférence consacrée à la célébration du 50e anniversaire de Sonelgaz. Il s'est dit "convaincu" que le gaz naturel avait un avenir "prometteur" compte tenu de sa disponibilité, de sa polyvalence, de ses compétences en matière d'environnement et de sa capacité à établir des "partenariats viables" avec les énergies renouvelables: "C'est un carburant parfait justement parce qu'il se prête à la transition énergétique".

Le P-dg a, dans ce sens, souligné que cette démarche qui s'appuie sur le potentiel naturel de l'Algérie dans les énergies renouvelables, prend également en considération les réalités économiques de l'Algérie, ainsi que les enseignements tirés de la dépendance des pays en voie de développement en matière d'accès aux technologies nouvelles. Sonelgaz avait déjà réalisé des centrales photovoltaïques dans 14 wilayas avec une puissance totale de 400 MW et compte lancer des nouvelles centrales d'une capacité globale de 50 MW au Sud pour l'hybridation des réseaux électriques isolés, rappelle-t-il.

Parmi les défis auxquels fait face le groupe, M. Boulakhras a cité également les difficultés liées aux bas prix de l'énergie et le déplacement des centres de la demande d'énergie, tout en soulignant que les ménages en Algérie représentent encore le cœur de la demande énergétique alors qu'il est souhaitable que ce soit l'industrie. Evoquant le bilan du groupe durant ses 50 ans d'existence, le P-dg a estimé que le l'enjeu aujourd'hui pour Sonlegaz est de renforcer son rôle dans la diversification de l'économie nationale.

"Je pense que Sonelgaz a encore un grand rôle à jouer pour mettre à disposition des industries l'énergie qu'il faut pour créer de la richesse et échapper ainsi aux désagréments des grandes fluctuations des prix du pétrole et leur volatilité excessive", a-t-il avancé. Rappelant les réalisations du groupe depuis sa création en 28 juillet 1969, M. Boulakhras a souligné que le plan de développement de Sonelgaz ont permis de hisser le taux d'électrification à plus de 98% dés 2008, alors que le taux de pénétration du gaz dépasse 62%. En outre, Sonelgaz qui emploie actuellement près de 92.000 agents, a multiplié son parc de production électrique par 34 en passant de 626 MW en 1969 à près de 21.000 MW actuellement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.