Sénégal: L'AS-ENA veut une "symbiose" entre l'administration et le secteur privé

Dakar — L'Association sénégalaise des anciens élèves et auditeurs de l'Ecole nationale d'administration de France (AS-ENA) œuvre au développement d'une symbiose entre l'administration et le secteur privé afin mieux favoriser la création de richesses, a assuré jeudi à Dakar, son président, Yoro Dia.

"On cherche à développer une culture d'ensemble afin qu'il ait une symbiose ou un pont entre l'administration et le secteur privé, en vue de favoriser la création des richesses", a-t-il notamment déclaré.

Il intervenait à l'ouverture d'un colloque international annuel axé sur la "réforme de l'administration publique face aux défis de l'émergence".

Il s'agit à travers ce colloque, de réfléchir sur la manière de réformer l'Etat et l'administration publique pour favoriser l'émergence tant prônée, a-t-il souligné en insistant sur la volonté de son association de parvenir à une symbiose entre l'administration publique et le secteur privé.

"Il n'y a pas d'investissement sans le secteur privé et sans l'Etat. C'est l'Etat qui définit le cadre et le plan et le secteur privé crée la richesse. Il doit y avoir, à la limite, une osmose entre les deux parties", a-t-il fait valoir.

Le colloque regroupe les acteurs de l'ENA pour voir non seulement comment réformer l'administration, mais aussi, savoir comment les fonctionnaires devront développer une culture visant à créer des bonnes conditions aux créateurs de croissance du secteur privé, a-t-il laissé entendre.

"Il est extrêmement important de prendre en considération la question de la légitimité des actions de l'Etat. Il y avoir au sein de ce dernier de règles de professionnalisme, d'honnêteté et de transparence", a pour sa part, souligné, l'ambassadeur de France au Sénégal, Christoph Bigot.

Il a rappelé qu'il était essentiel que les citoyens aient confiance en leur Etat, quelles que soient les modalités, en termes de sécurité, de santé ou d'éducation.

Le diplomate a ajouté : "Dans la réforme administrative, il est nécessaire de transformer le rôle de l'Etat afin qu'il soit en mesure d'apporter en termes de climat des affaires, des conditions nécessaires permettant de garantir aux entrepreneurs des bonnes conditions de travail".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.