Afrique de l'Ouest: La force antijihadiste du G5 Sahel a un nouveau commandant

25 Juillet 2019

Le général nigérien Oumarou Namata Gazama succède au mauritanien Hanena Ould Sidi à la tête de la force antijihadiste. Analyse.

C'est donc le chef d'état-major adjoint de l'armée de terre du Niger qui va prend le commandement de la force du G5 Sahel. Oumarou Namata Gazama remplace le Mauritanien Hanena Ould Sidi qui occupait ce poste depuis un an.

L'arrivée de M. Gazama intervient avant la tenue en septembre prochain à Ouagadougou d'un sommet extraordinaire consacré à la sécurité dans les quinze Etats de Cédéao.

Selon le politologue Issoufou Yahaya, enseignant chercheur à l'Université Abdou Moumouni Dioffo, cette nomination n'est que justice, puisque "l'idée même du G5 Sahel est née au Niger".

La force du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad, Burkina Faso) doit a terme être composée de quelque 5000 hommes. Mais le manque de moyens est régulièrement pointé du doigt.

Les 5 Etats ont d'ailleurs relancé les appels à la communauté internationale pour que les quelque 420 millions d'euros de dons promis à la force soient versés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.