Afrique: Retour aux sources

Sommes-nous encore affectés par le « syndrome de Samba Diallo », héros du roman de Cheikh Hamidou Kane, c'est-à dire piégé entre la soumission aux normes ancestrales et l'acceptation des valeurs nouvelles totalement étrangères ? La réponse est évidemment oui si l'on analyse ce qui apparaît aujourd'hui comme une aliénation ou une désintégration culturelle chez l'Africain.

L'idée ici n'est pas de ranimer un sujet dont les différents critiques sont bien connus. Mus cependant par les desseins d'un festival nommé Bimoko dont nous faisons mention dans ce numéro et qui tente de prôner des valeurs capables de réveiller les traditions endormies, de remettre en actif les tissus de différentes tribus congolaises et leurs secrets dans la transmission d'un savoir presque oublié, nous rappelons simplement l'intérêt et l'utilité de connaître l'histoire, la géographie, les traditions de son milieu.

Le retour aux sources ancestrales pour puiser dans le berceau culturel pur est encore possible. Car très souvent, au prix d'un ultime sacrifice identitaire, nous adoptons une modernité quelque peu démesurée dont les conséquences se lisent sur la formation des jeunes aujourd'hui.

Si des initiatives comme Bimoko peuvent remettre l'apprentissage de la tradition au centre de l'éducation par des rencontres, des causeries autour du feu, accompagnées de boissons locales, tantôt agrémentées par la sanza, les contes, les poèmes et les citations, rien de plus pour que nous unissons notre voix à ce noble projet qui lutte simplement contre l'acculturation ou la déculturation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.