Congo-Kinshasa: Divergences au sein du MLC - La Ligue des femmes s'oppose à une destitution de Bazaiba

Le torchon brûle au sein du Mouvement de Libération du Congo (MLC), après l'appel de quelques cadres à la restructuration de ce parti politique. Vigilante, la Ligue des femmes du MLC dénonce cette démarche qui, selon elle, vise la destitution d'Eve Bazaiba de son poste de Secrétaire générale.

La ligue de femmes du MLC, par la voix de sa porte-parole, affirme apporter son soutien à l'actuelle secrétaire générale et fait clairement savoir qu'elle n'acceptera pas la marginalisation ou l'éviction de cette figure de proue de ce parti. En dame de fer, elle souligne qu'Eve Bazaiba est celle qui a su tenir cette formation politique, au péril de sa vie, à l'absence de Jean-Pierre Bemba, l'autorité morale, alors détenu en prison de Scheveningen à la Cour pénale internationale.

Continuant de vanter les mérites made in Bazaiba, la porte-parole ajoute que ce haut cadre du parti a frôlé la mort lors d'une manifestation de l'opposition au cours de laquelle elle a reçu une balle à la jambe. Malgré cela, appuie-t-elle, elle ne s'est pas désistée pour autant, mais au contraire, elle a poursuivi le combat et a amené le MLC là où il se trouve aujourd'hui. Motivatrice, elle a su entretenir le moral des membres du Parti et les a encadrés sans relâche, renchérit la Ligue des femmes.

« Il n'y a pas de raison pour qu'elle soit mise à la porte aujourd'hui », lâche-t-elle. C'est pourquoi, la Ligue des femmes du MLC attire l'attention de tous "les assoiffés du pouvoir", de s'abstenir car, tonne-t-elle, ils trouveront les mamans du Parti sur leur route.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.