Angola: La mise en service de l'EPR de Flamanville encore retardée d'au moins trois ans

La mise en service de l'EPR de Flamanville sera encore retardée d'au moins trois ans à la suite des problèmes de soudures, a admis vendredi EDF, qui prendra plusieurs mois pour préciser le nouveau calendrier et les coûts du chantier.

L'électricien planche actuellement sur trois scénarios pour réparer des soudures du réacteur de nouvelle génération, qui doivent être reprises à la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

"Le temps qu'il faudra pour préparer la réparation, effectuer la réparation, tester la réparation, faire valider par l'ASN ce que nous avons fait et ensuite remettre l'installation en situation d'être à nouveau testée et préparée pour une mise en service... Ceci nous amène des délais de plus de trois ans", a déclaré le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy.

"Donc, nous ne pensons pas qu'une mise en service soit envisageable avant fin 2022", a-t-il poursuivi lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.