Congo-Brazzaville: Développement agricole - des producteurs locaux bientôt initiés aux normes Ohada

Dans le but de promouvoir le développement des sociétés coopératives agricoles au Congo, les ministères de l'Agriculture et de la Justice co-organisent, du 30 juillet au 2 août à Brazzaville, un atelier de renforcement des capacités sur l'entrepreneuriat coopératif agricole et le droit africain des sociétés coopératives.

La rencontre réunira soixante-dix participants, notamment du ministère de tutelle, de la Justice, des Finances, de l'Intérieur, de l'Enseignement, de la Fonction publique, de la Promotion de la femme, des Petites et moyennes entreprises. Elle vise, entre autres, à faciliter la maîtrise des quatre piliers de coopératives et leur importance dans le développement des sociétés coopératives, à distinguer les diverses sociétés coopératives et déterminer les aspects spécifiques du régime des coopératives.

En effet, le secteur agropastoral et halieutique constitue l'un des premiers piliers de la croissance et de la diversification économique qui contribue à la création d'emplois durables, à la sécurité et à la souveraineté alimentaires. La relance de l'entrepreneuriat coopératif agricole permettra, d'après les initiateurs de la formation, de lutter contre la pauvreté dans le pays.

À cet effet, le Congo prévoit de traduire les différents plans d'actions internationales et nationales à travers la diversification de l'économie ainsi que la contribution à la création d'emplois et des richesses. C'est aussi l'ambition contenue dans le Plan national de développement agricole 2018-2022.

Par ailleurs, la tutelle s'engage à mener des actions importantes en vue de dynamiser le monde rural. Il s'agira donc, de la mise en place de meilleures conditions d'application de l'acte uniforme relatif au droit des sociétés coopératives Ohada (Organisation pour harmonisation en Afrique du droit des affaires).

Cette approche permettrait d'amorcer la réalisation des activités de la stratégie contenues dans le plan d'action et inscrites dans le projet de loi des Finances 2019. En tant que membre de l'Ohada, le Congo s'est engagé à appliquer les normes sur les sociétés coopératives, qui constituent le premier outil à mettre à la disposition de tout professionnel africain.

Notons que l'organisation de cette session bénéficie du soutien financier de la Banque mondiale, à travers le projet de développement de l'agriculture commerciale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.