Burkina Faso: Éliminatoires CAN 2021 - Kamou Malo a «l'obligation de constituer une équipe gagnante»

27 Juillet 2019

Kamou Malo succède à Paolo Duarte à la tête de l'équipe nationale. Après la non-qualification des Étalons à la Can Egypte 2019, la FBF a décidé de se « tourner vers l'avenir » en reconfigurant le staff de la sélection nationale afin de changer les méthodes. « Je suis conscient que les attentes du peuple burkinabè sont énormes et que les récents résultats de nos Étalons lors des éliminatoires de la Can 2019 ont été largement en deçà de nos attentes respectives. Nous avons avec l'ensemble du peuple burkinabè mal vécu notre non participation à la Can Égypte 2019 et l'amertume est toujours restée à notre gorge » a fait savoir le président de la FBF, Sita Sangaré.

Pour lui, le choix d'un nouveau staff a été guidé par deux impératifs. Premièrement, il s'agissait de la prise en compte des résultats qui ont été en « deçà » des attentes et, deuxièmement, par la volonté de valoriser l'expertise nationale. « En tenant compte de ces impératifs, nous avons entrepris des consultations pour doter l'équipe de la meilleure compétence possible. Nous avons prospecté le cercle de nos entraîneurs en scrutant les expériences des potentiels candidats dans le domaine de l'encadrement sur le plan national et international, les titres remportés durant la carrière , l'aptitude à travailler avec rigueur (... ) Notre attention a été retenue par Kamou Malo avec qui nous avons entamé des négociations pour nous accorder » a ajouté M. Sangaré.

A l'en croire, M. Malo a donc, « l'obligation de constituer une équipe gagnante afin d'assurer la qualification de nos Étalons à la Can 2021 ». Celui-ci a affirmé être conscient du poids de la tâche qui l'attend par rapport à la conduite de l'équipe nationale : « Dire que je ne sens pas le poids, ce serait ne pas reconnaitre la noblesse et les attentes du peuple burkinabè. J'ai des appréhensions comme tout être humain mais je pense qu'ensemble nous pourrons faire passer cette équipe. C'est une première expérience pour moi et je suis fier d'être avec cette équipe. Je suis un entraîneur local et j'ai à cœur de prouver qu'avec le local on peut faire de bonnes choses surtout avec le soutien des uns et des autres » a affirmé Kamou Malo.

A la question de savoir ce qui a milité en faveur de Kamou Malo, le président de la FBF répond : « Au sortir d'une telle mésaventure, il faut veiller à avoir quelqu'un qui ait la poigne et l'expérience. Il a de l'expérience et a gagné un certain nombre de compétitions au plan local et partout où il est passé, il a été caractérisé par son implication déterminée à conduire ces différentes équipes à la victoire et actuellement, c'est ce que nous souhaitons ».

Le contrat du nouveau coach est de 16 mois allant du 1 er août 2019 au 30 novembre 2020 et est « dicté par la fin des éliminatoires de la Can 2021 ». Le contrat précise en outre, qu'il y a possibilité de reconduction en cas de qualification à la Can 2021.

Le nouveau coach aura « les mêmes moyens que ses prédécesseurs » car de l'avis de Sita Sangaré, Ce n'est pas parce que c'est un coach local qu'il aura des moyens locaux. Il aura tous les moyens nécessaires à la mise en œuvre de son programme » a expliqué M. Sangaré. Toutefois, sur le montant de son salaire, le patron de la FBF a évoqué le caractère confidentiel du contrat mais il a rassuré que Kamou Malo aura un véhicule 4x4, un domicile avec piscine, eau et électricité. En attendant, M. Malo se rendra au Maroc pour un stage de perfectionnement d'une durée de trois semaines.

Le staff de l'équipe senior se compose comme suit :

Entraîneur : Kamou MALO

Entraîneur Adjoint : Firmin SANOU

Entraîneur de gardien : Brama Sa TRAORE

Préparateur physique : A venir

Kinésithérapeute : A venir

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X