Afrique: CAN basket - La RDC sacrée championne en battant le Kenya en finale 82-61

Les Léopards de la République Démocratique du Congo viennent d'écrire une nouvelle page d'histoire dans les annales du basket-ball africain. Les Congolais ont été sacrés champions à la Coupe d'Afrique des Nations de basket-ball, édition 2019, samedi, à Bamako, au Mali, en battant le Kenya dans une finale presque à sens unique (82-61).

Le premier quart temps de ce match a été prolifique, soldé par l'avantage des Congolais 29-18. Au deuxième quart temps, les Kenyans se sont réveillés, mais ne peuvent mieux faire que (36-37), score à la mi-temps. A la reprise, les Léopards deviennent insalissables. Le coach Charly Busangu, qui a bien fait la lecture de ces deux premiers quarts temps, réussira de mettre ses athlètes dans un système de jeu que les Harambees Stars ne verront que des étoiles de feu. Le troisième quart temps se solde par un score de 65-47 en faveur des Congolais, puis 82-61, pour la fin du match.

Pratiquement, c'est le même score réalisé dans la phase de groupe entre les deux équipes dans cette même compétition. Le Kenya s'était incliné (65-82), soit : 20-26, 16-17, 12-15, puis 17-24 pour un total de 65-82.

En demi-finale, les Léopards se sont débarrassés des Palancras Negras (84-78), l'adversaire le plus redoutable.

Les Léopards basket-ball ont réussi là où les Léopards football ont échoué.

Les 12 vaillants Léopards sont là : Shamba Maxi qui évolue au Nigeria, Ramazani Alex (BC Mazembe), Banza Jonathan (BC Terreur), Fula Rolly (BC Mazembe), Kalama Freddy (BC Terreur), Kibi Eric (BC New G), Mokiango Patrick (BC New Gen), Mbav Arsene (SCTP), Shonganya Evariste (Nigeria), Katshova Emmanuel (Nigeria), Kambuyi Pitshou (BC Mazembe), Sakho Jordan.

" Le basketball, l'enfant intelligent abandonné par son père"

Pour le deuxième vice-président de la Fédération Congolaise de Basketball (FEBACO) chargé des compétitions, Barth Kalembo, le basket-ball, l'enfant intelligent a été abandonné par son père, l'Etat congolais. Il a dénoncé vendredi, soit 24 heures avant cette finale ce qu'il appelle injustice dont est victime sa discipline de la part de l'Etat congolais. Ces jeunes patriotes sont au Mali avec seulement les moyens de bord : «alors que les états de sommes pour la participation des léopards basketball seniors messieurs à la première édition de l'Afrocan Mali 2019 ont été sur la table du ministre de tutelle depuis le 12 juin dernier, c'est seulement le jeudi 25 juillet 2019 que ceux-ci ont obtenu le quitus d'entrer dans la chaîne des dépenses au moment où les fauves congolais sont à 40 minutes de ramener la coupe d'Afrique au pays », a indiqué Bath Kalembo.

La présentation de la Coupe au Chef de l'Etat sera une opportunité de lui signifier que la RDC devra compter sur le basketball : « je n'aime pas l'échec, je sais que nous allons gagner. Il n'y a pas que le football qui peut ramener les coupes au pays, le basketball est autant capable. Nous nous sommes préparés dans de mauvaises conditions, mais nous étions certains de revenir avec le trophée. Nous allons décrocher notre diplôme que nous présenterons au Chef de l'Etat. Et le père de famille, le premier des sportifs, se rendra compte que le basketball peut concourir au rayonnement de l'image du pays », a indiqué le deuxième vice-président de la FEBACO.

En version masculine, il faut rappeler que c'est depuis 1975 qu'une équipe congolaise de basketball a atteint ce carré. Il y a aussi les exploits réalisés par les léopards de la spécialité en 2017 en Tunisie en battant le Nigeria, une des figures de proue du basketball sur le continent noir, qui sont aussi à féliciter. Mais par contre, les léopards basketball sont parmi les moins motivés des sportifs congolais en termes de prime.

On se souviendra de l'Afrobasket édition 2019 où les athlètes ont été obligés de faire une vidéo pour réclamer la modique somme de 600$ en raison de la prime individuelle pour toute la compétition.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.