Cote d'Ivoire: Antoine Asseypo Hauhouot, président de l'ASCAD - Si les ivoiriens connaissaient les institutions et leur rôle, il y aurait moins d'incivisme

Antoine Asseypo Hauhouot, Président de l'Académie des sciences, des Arts, des Cultures d'Afrique et des Diasporas africains (Ascad) a animé une conférence lors de la journée porte ouverte des institutions de la République, le mercredi 24 Juillet 2019, sur le thème : << La connaissance des institutions de la République: une nécessité pour le citoyen.                                     

Pour le professeur Antoine Hauhouot le respect des institutions est une contribution à l'axiomatique (règles) du fonctionnement de la société. Le Citoyen doit être le modèle dialectique du système institutionnel. Et l'institutionnel doit aussi être en rapport avec l'éducatif.

Il a indiqué : << Le ministère nous demande de partir de l'acteur pour arriver au système. C'est pourquoi je propose le chantier de la connaissance des institutions, la pratique de ces institutions et l'intégration à la culture et au comportement.  Il faut retenir qu'il y a deux (2)types de changements.

Celui qui change vraiment et celui qui produit ce qu'on combat. Pour avoir un bon changement, il faut changer l'environnement, l'esprit et le système. Parce que le système dans lequel nous sommes dépend des autres>>.

Antoine Asseypo Hauhouot a ajouté : << lorsqu'un système peut résister à la pression et aux difficultés, on dit qu'il est résilient. Parce que celui qui créé le système a sa vision et ceux qui la pratiquent ont leur vision.

Alors pour que le système marche, il faut créer une coïncidence entre la ligne de but de l'objectif et de ceux qui la pratiquent.

Quand l'Etat crée une activité de rassemblement ce n'est pas pour s'écarter de la vision nationale mais pour aller vers cette vision qui est l'unité, l'union et la cohésion>>.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.