Cote d'Ivoire: Des briques en plastique recyclé pour construire des salles de classe

29 Juillet 2019

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), en partenariat avec l'entreprise sociale colombienne Conceptos Plasticos, a annoncé lundi qu'il avait ouvert la voie à la construction d'une usine unique en son genre qui transformera les déchets plastiques collectés en Côte d'Ivoire en briques plastiques modulaires.

« Cette usine sera à la pointe des solutions intelligentes et évolutives pour relever certains des principaux défis auxquels les enfants et les communautés d'Afrique sont confrontés en matière d'éducation », a déclaré la Directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore.

« Son potentiel est triple : davantage de salles de classe pour les enfants en Côte d'Ivoire, moins de déchets plastiques dans l'environnement et des sources de revenus supplémentaires pour les familles les plus vulnérables », a-t-elle dit.

La Côte d'Ivoire a besoin de 15.000 salles de classe pour répondre aux besoins des enfants ne disposant pas de lieu d'apprentissage.

Pour aider à combler cette lacune, l'UNICEF s'est associé à l'entreprise Conceptos Plasticos pour utiliser du plastique recyclé collecté dans les zones polluées d'Abidjan et des environs.

L'objectif est de construire 500 salles de classe pour plus de 25.000 enfants dont les besoins sont les plus urgents au cours des deux prochaines années, avec la possibilité d'augmenter la production au-delà.

« L'un des principaux défis auxquels sont confrontés les écoliers ivoiriens est le manque de salles de classe.

Soit elles n'existent pas, soit quand elles existent, elles sont surpeuplées, ce qui fait de l'apprentissage une expérience difficile et désagréable », a déclaré le Représentant de l'UNICEF, le Dr Aboubacar Kampo, qui a soutenu le projet depuis sa création.

« Dans certaines régions, pour la première fois, les enfants en maternelle des quartiers pauvres pourraient fréquenter les salles de classe avec moins de 100 autres écoliers.

Les enfants qui n'ont jamais pensé qu'il y aurait une place pour eux à l'école pourront apprendre et s'épanouir dans une classe nouvelle et propre », s'est-il félicité.

Plus de 280 tonnes de déchets plastiques sont produits chaque jour à Abidjan seulement. Seulement 5% environ sont recyclés - le reste se retrouve surtout dans les sites d'enfouissement des collectivités à faible revenu.

La pollution par les déchets plastiques aggrave les problèmes d'hygiène et d'assainissement existants. Une mauvaise gestion des déchets est responsable de 60 % des cas de paludisme, de diarrhée et de pneumonie chez les enfants - des maladies qui comptent parmi les principales causes de décès chez les enfants en Côte d'Ivoire.

Une fois pleinement opérationnelle, l'usine recyclera 9.600 tonnes de déchets plastiques par an et constituera une source de revenus pour les femmes vivant dans la pauvreté sur un marché de recyclage formalisé.

Neuf salles de classe ont été construites à Gonzagueville, Divo et Toumodi avec des briques en plastique fabriquées en Colombie, démontrant la viabilité des méthodes et des matériaux de construction.

« Nous nous sommes associés à l'UNICEF sur ce projet parce que nous voulons que notre modèle d'entreprise ait un impact social », a déclaré Isabel Cristina Gamez, co-fondatrice et PDG de Conceptos Plasticos.

« En transformant la pollution plastique en une opportunité, nous voulons aider les femmes à sortir de la pauvreté et laisser un monde meilleur aux enfants », a-t-elle souligné.

Briques en plastique recyclé : 40% moins chères et 20% plus légères que celles en terre

Les briques construites seront entièrement en plastique et résistantes au feu. Elles sont 40% moins chères et 20% plus légères que celles en terre et dureront des centaines d'années de plus que les matériaux de construction conventionnels. Elles sont également imperméables, bien isolées et conçues pour résister aux vents violents.

Parallèlement aux investissements de construction en Côte d'Ivoire, des plans sont également en cours pour étendre ce projet à d'autres pays de la région, et potentiellement au-delà.

L'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale représentent un tiers des enfants en âge d'aller à l'école primaire dans le monde et un cinquième des enfants du premier cycle du secondaire qui ne sont pas scolarisés.

« Parfois, au plus profond de nos défis les plus urgents se trouvent des opportunités prometteuses », a fait valoir Mme Fore.

« Ce projet est plus qu'un simple projet d'infrastructure de gestion des déchets et d'éducation ; c'est une métaphore qui fonctionne - le défi croissant des déchets plastiques transformés en véritables briques de construction pour une génération future d'enfants », a ajouté la Directrice générale de l'UNICEF.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.