Sénégal: Moussa Fall ouvert aux lutteurs sénégalais

Dakar — Nommé récemment responsable du saut à la hauteur à l'Institut national du sport, de l'expertise et de l'éducation physique (INSEP) de Paris (France), Moussa Fall, s'est dit ouvert aux lutteurs sénégalais.

"Je reste ouvert à tout le monde, à ceux qui voudront travailler dans un cadre professionnel", a dit l'ancien champion d'Afrique du saut en hauteur qui s'est occupé de Balla Gaye 2 lors de son combat contre Modou Lo.

"A mon retour en France, après 10 ans passés au CIAD, j'ai mis sur pied une structure professionnelle qui s'est occupée de Balla Gaye 2 qui voulait redorer son blason", a rappelé l'ancien champion d'Afrique du saut en hauteur.

L'entraîneur du CA Montreuil qui a démarré sa carrière d'encadreur de lutteurs sénégalais avec Moustapha Guèye, l'ancien Tigre de Fass au temps de sa splendeur, travaille avec des champions sportifs en haltérophilie, en lutte et en boxe.

Avec Balla Gaye 2, en plus d'avoir aidé à remettre dans le bon sens un champion de lutte en perte de vitesse, il est question, selon Moussa Fall, de tendre la main au fils d'un ancien coéquipier en équipe nationale.

"J'ai participé à plusieurs compétitions (Jeux africains et aux Jeux olympiques) avec Mamadou Sakho, le papa à Balla Gaye 2", a rappelé Moussa Fall âgé de 60 ans.

"J'ai été nommé à l'INSEP à Paris mais je ménagerai aucun effort pour aider les sportifs de mon pays de naissance qui voudront aller dans le bon sens", a-t-il insisté.

Après deux revers respectivement contre Bombardier et Eumeu Sène, Balla Gaye 2 avait rejoint, en France, la structure mise en place par l'ancien champion d'Afrique de la hauteur à la veille de son combat victorieux contre Modou Lô en janvier dernier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.