Congo-Kinshasa: Cédric Bakambu - « Florent Ibenge n'est plus l'homme de la situation »

C'est sans ambages que l'international congolais Cédric Bakambu a dit tout haut, dans une interview accordée à So foot publiée le 29 juillet, ce qu'il pense du sélectionneur Florent Ibenge et du président de la Fédération congolaise de football association (Fécofa), Constant Omari.

Pour le meilleur buteur des Léopards de la RDC lors de la dernière CAN/Egypte 2019, Florent Ibenge n'est plus l'homme de la situation. Les dernières contreperformances des Léopards l'ont incité à émettre un tel jugement. En effet, depuis la CAN/2015 en Guinée Equatoriale où l'équipe a occupé la troisième marche du podium, la RDC n'a plus progressé sur l'échiquier africain, a-t-il constaté. Après s'être faits éliminés en quart de finale par le Ghana deux ans plus tard au Gabon, les Léopards ont vu leurs espoirs partir en fumée en huitièmes de finale à la CAN 2019, sortis par les Barea de Madagascar. Qui l'eut cru ?

Pour l'avant-centre de Beijing Gohan, il y a nécessité de procéder à des remises en question afin de tenter de repartir sur de nouvelles bases. Cela devra passer par des changements à opérer à tous les niveaux, tant au niveau du staff technique que de la fédération. « Lorsqu'un joueur est mauvais, on le remplace. Je pense qu'il devrait en être de même à tous les niveaux, que ce soit pour les entraîneurs ou pour les responsables de la Fédération. Le football de haut niveau réclame de l'exigence à tous les niveaux, avec des remises en question à tous les postes », a déclaré Cédric Bakambu qui estime que Florent benge n'est plus à sa place bien qu'il ait beaucoup fait à la tête de la sélection.

Et de poursuivre : « Lorsqu'il a été nommé, l'équipe était au plus bas et il l'a menée à la troisième place de la CAN en 2015, puis en quarts en 2017. Mais aujourd'hui, la sélection ne progresse plus. Pour passer un cap, je pense que nous devons renouveler le staff. À sa décharge, il faut aussi dire que Florent Ibenge n'a pas été aidé, dans le sens où il n'a pas forcément été mis dans les meilleures conditions. En plus de la sélection nationale, il doit s'occuper de son club, l'AS Vita, qu'il entraîne également. Donc, il manque de temps ».

Parlant de Claude Makelele, l'ancien coéquipier de Zinedine Zidane au Réal de Madrid, pressenti à la tête du staff technique, Cédric Bakambu dit ne pas être contre l'idée de le voir entrainer les Léopards, même s'il ne connait pas les soubassements des contacts que ce dernier a pris avec les autorités sportives du pays. Bien plus, il a déclaré n'être pas au courant de l'audience que le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, avait accordé à l'intéressé. « Je sais qu'il était à Kinshasa la semaine dernière, pour rencontrer le président de la République. Mais personnellement, je ne le connais pas, donc je ne sais pas ce qu'il en est exactement. Tout ce que je sais, c'est qu'il a été un très grand joueur, qu'il connaît le football mieux que nous tous et que son expérience lui donne suffisamment de crédibilité pour postuler de telles responsabilités ».

En fait, Cédric Bakambu estime que Claude Makelele pourrait valablement remplacer Florent Ibenge à la tête des Léopards séniors et ne cache pas sa satisfaction d'être coaché par ce dernier si les contacts aboutissaient. « Je ne vais pas cacher que me faire entraîner par Claude Makélélé serait un honneur, mais encore une fois, je ne suis au courant de rien. J'attends simplement la suite », a-t-il confié.

Cédric Bakambu estime par ailleurs que le nouveau sélectionneur des Léopards devrait avoir suffisamment de temps pour suivre l'évolution des joueurs dans leurs clubs respectifs, une qualité qui a manqué à Florent Ibenge écartelé entre son club V.Club et l'équipe nationale. « Je lui ai déjà demandé pourquoi il ne venait pas nous voir jouer dans nos clubs respectifs. Il m'a répondu qu'il n'avait pas le temps, et que ce n'était pas lui qui décidait, mais les instances. Normalement, cela ne devrait pas être à moi de démarcher les binationaux pour qu'ils rejoignent la sélection comme je l'ai fait avec Arthur Masuaku, Gaël Kakuta, Giannelli Imbula ou même Steven Nzonzi. Au niveau de la Fédération, il faut vraiment que des mesures soient prises pour qu'on puisse avancer tous ensemble », a indiqué Cédric Bakambu qui tient à écrire une nouvelle page de l'histoire des Léopards avec le prochain sélectionneur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.