Gabon: UNESCO - Une vingtaine de professionnels de l'information formés sur le Patrimoine documentaire

30 Juillet 2019

Une fois présenté et validé par l'UNESCO, le module de formation sur le patrimoine documentaire a immédiatement été enseigné, du 24 au 26 juillet 2019, à une vingtaine de professionnels de l'information gabonais issus de la direction générale des archives nationales, de l'association des Documentalistes du Gabon, du comité National Mémoire du monde, de certaines universités et enseignants.

Dans un monde où tout s'accélère, se confond, se précipite, nous devons prendre le temps de conserver l'image des choses, celle de nos origines, celle de notre passé, celle de notre existence. C'est pourquoi l'UNESCO a lancé en 1992, le programme « Mémoire du Monde ». Le projet d'élaboration d'un module de formation sur le patrimoine documentaire est né de la volonté de l'UNESCO via son programme Mémoire du monde, d'accompagner le Gabon en vue de disposer, tout d'abord, d'une loi qui ne concernerai plus uniquement le patrimoine matériel et l'immatériel, mais intègrerai le patrimoine documentaire. Partie d'un constat sur les différentes formations offertes par les différentes écoles et instituts, qui ne forment que sur l'archivage et la documentation non donc pas une bonne connaissance de la notion de patrimoine documentaire.

Le module de formation conçu a pour but d'outiller les professionnels de l'information sur les différentes thématiques liées au patrimoine documentaire. La formation s'est déroulée de façon intensive pendant 3 jours au Bureau de l'UNESCO à Libreville. Elle a porté sur (1) le patrimoine documentaire et ses enjeux, (2) ses champs et territoires, (3) sa constitution et sa gestion, (4) sa conservation et sa préservation et (5) sa mise en valeur et ses exigences.

La première thématique a été développée par Dr Ferdinand Ngoungooulou, Président du comité national Mémoire du monde. Il a souligné que le patrimoine documentaire occupe une grande place dans la mémoire des peuples du monde et particulièrement au Gabon où il reflète la diversité des populations, des langues et des cultures.

L'ensemble de ses documents écrits, oraux et visuels constituent des éléments puissants de perpétuation de la mémoire commune et mais qui doivent être protéger. Il nécessite donc une bonne gestion et conservation pour maintenir l'accès à ce savoir pour les générations futures, et doit être, le nouveau cheval de batail du comité national mémoire du Monde.

Le deuxième exposé a été animé par Dr Hervé Essono Mezui, Universitaire spécialiste du patrimoine documentaire. Il s'est agi de présenter quelques aspects lexicaux, institutionnels, juridiques et techniques du patrimoine documentaire. Il a également examiné la politique du patrimoine documentaire au Gabon, au sens de la politique documentaire selon Bertrand Callenge, Théoricien et praticien des bibliothèques.

Jérôme Angoune-Nzoghe, Conservateur en chef, a quant à lui dit lors du troisième exposé que le patrimoine documentaire ne saurait s'envisager sans la prise en compte des richesses contenues dans les archives et les bibliothèques. Car ils renferment des éléments de témoignage et de preuve de la vie de toute société.

Dans le quatrième exposé, Estelle Obe ep. Zoghessie, Archiviste, est revenue sur la gestion du patrimoine documentaire, la réglementation et la normalisation et les principes de conservation et de préservation du patrimoine documentaire.

La dernière communication a été animée par Dr Fred-Paulin Abessolo Mewono, chargé des recherches du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur. Il a révélé que la mise en valeur du patrimoine documentaire doit partir des pratiques et conceptions pour répondre à des besoins et intervenir sur ce qui pose problème. Aussi, il repose sur l'aménagement de l'espace cdi pour faciliter l'accès aux ressources et la mise en place de dispositifs de médiation pour favoriser l'accès à la culture. Il doit enfin favoriser l'autonomie dans la recherche de l'information.

La formation s'est achevée avec une cérémonie de remise d'attestations de participation par Monsieur Thierry P. Nzamba Nzamba, Administrateur du programme culture de l'UNESCO, représentant le Représentant de l'UNESCO au Gabon. Il a été accompagné des différents formateurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.