Angola: Le Chef de l'Etat veut plus d'investissements pour lutter contre le chômage

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a suggéré mardi, à Luanda, d'accroître les investissements dans l'économie afin d'améliorer les offres d'emploi, en particulier dans le secteur privé.

S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture du Forum des entreprises, le Chef de l'Etat a reconnu que le chômage avait augmenté à la suite de la récession de ces dernières années.

"Il s'agit d'un problème qui devrait concerner tout le monde et ne sera résolu que par une augmentation des investissements dans l'économie, en particulier des investissements privés", a-t-il déclaré.

Les données de l'Institut national de la statistique (INE) pour 2018 indiquent que le taux de chômage en Angola se situe entre 28,8% (environ trois millions d'habitants) et touche principalement les jeunes.

Pour lutter contre le chômage, l'Exécutif investit dans la création de 250. 000 emplois dans différents domaines au cours des trois prochaines années, dans le cadre du Plan d'action pour la promotion de l'employabilité (PAPE).

Le programme, dont l'exécution est estimée à 21 milliards de Kwanzas, a récemment été approuvé par le Président de la République par le décret n ° 113/19 de 16 ce mois-ci. Il comprend 10.000 microcrédits et la distribution de 42.000 kits professionnels.

Outre les bénéficiaires directs, il est prévu, avec la distribution de kits professionnels, de promouvoir les associations et de bénéficier indirectement à 250.000 citoyens.

Pour le Chef de l'État, ce n'est qu'avec l'augmentation des investissements que l'Angola pourra croître à nouveau du point de vue économique, créer davantage d'emplois et fournir aux Angolais, en particulier aux jeunes, de meilleurs revenus pouvant améliorer leur bien-être et de leurs familles.

Il a exhorté les entrepreneurs à investir davantage dans les secteurs de l'élevage, de la pêche, du tourisme et d'autres branches de l'économie nationale, en tirant parti de l'augmentation de l'approvisionnement en énergie et en eau dans le pays, en particulier après l'interconnexion du système électrique national via les réseaux de transport du nord au centre du pays et avec la perspective de relier le sud et l'est.

Le Chef de l'Etat a salué et a rendu hommage aux hommes d'affaires qui, malgré de nombreux sacrifices, ont réussi à rester actifs toutes ces années, confrontés à la difficile crise des valeurs et aux difficultés engendrées par la profonde crise économique et financière que vit encore le pays.

Pour créer de la richesse et des emplois, João Lourenço a admis qu'il était nécessaire de construire une société dans laquelle les biens, les services et les ressources générés par les entreprises sont au service de la majorité.

Le numéro un angolais a aussi fait savoir que c'est dans ce cadre que des mesures sont prises pour lutter contre la concurrence déloyale et le blanchiment de capitaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.