Congo-Kinshasa: Epidémie d'Ebola - Confirmation d'un 2ème cas à Goma, l'ONU s'active

31 Juillet 2019

Suite à la confirmation, le 30 juillet, d'un deuxième cas d'Ebola à Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), l'ONU travaille d'arrache-pied pour mobiliser tous les aspects des interventions afin de stopper une nouvelle propagation de la maladie dans cette ville.

« La surveillance à tous les points d'entrée et aux points de contrôle de la région s'intensifie, tout comme l'engagement communautaire, la communication des risques et la recherche active de cas », ont affirmé mercredi dans une déclaration conjointe le Coordonnateur des interventions d'urgence des Nations Unies contre Ebola, David Gressly, et le Sous-Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour les interventions d'urgence, le Dr Ibrahima Socé Fall.

« A ce jour, il n'y a aucune preuve que ce second cas détecté à Goma ait un lien avec le premier cas confirmé, un pasteur qui s'était rendu à Goma depuis Butembo. Ce deuxième individu travaillait comme mineur dans la province de l'Ituri et est retourné à Goma le 13 juillet », ont précisé les hauts responsables onusiens chargés de la riposte à l'épidémie d'Ebola qui sévit dans l'est de la RDC depuis 1 an.

Selon l'ONU, ce nouveau cas à Goma confirme que, malgré les nombreux progrès dans la lutte contre la propagation d'Ebola, « nous devons faire plus ».

« Les efforts pour mettre fin à l'épidémie d'Ebola doivent se poursuivre jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucun cas. Et nous devons bâtir un système de santé solide et résilient pour éviter une résurgence du virus Ebola en RDC », ont ajouté M. Gressly et Dr Fall.

« Nous appelons les partenaires internationaux et les donateurs à continuer de fournir l'appui et l'engagement nécessaires pour mettre rapidement fin à cette épidémie », ont-ils lancé, félicitant les autorités congolaises pour leur réponse et saluant « les efforts inlassables des intervenants sur le terrain qui risquent leur vie chaque jour pour mettre fin à cette épidémie ».

Par ailleurs, le Coordonnateur technique de l'équipe mixte de riposte au virus Ebola, le Professeur Jean-Jacques Muyembe, a confirmé mercredi que toutes les mesures avaient été prises pour éviter une propagation du virus à la suite du 2e cas, dont la décontamination du domicile du malade et du centre de santé qui l'a accueilli, ainsi que l'identification d'une vingtaine de personnes qui auraient eu des contacts avec le malade, et qui seront vaccinées incessamment.

Des molécules de traitement en provenance de Beni auraient également été livrées mercredi matin à Goma.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.