Afrique: Forum Investir en Afrique - Les opérateurs du secteur privé invités à la 5e édition

Les entrepreneurs se sont réunis, le 30 juillet, pour les préparatifs à la Chambre de commerce avec la délégation de la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale co-organisatrice, avec la Chine, de ce forum tournant que le Congo abrite cette année.

La 5e édition de l'évènement se tiendra du 11 au 12 septembre à Brazzaville sur le thème « Le partenariat public-privé et le climat des affaires». Ce forum est une plate-forme mondiale destinée à favoriser la coopération multilatérale et à identifier de nouvelles opportunités d'investissement en Afrique. Il réunit les opérateurs et investisseurs chinois avec ceux des pays africains et d'ailleurs. Dans le cadre de l'organisation de l'évènement, le gouvernement congolais bénéficie de l'assistance de la SFI et de la Banque de développement chinoise.

La délégation composée de Mehita Sylla, représentante régionale de la SFI pour l'Afrique centrale, et d'Armel Samoué de la Banque mondiale au niveau de Brazzaville, a échangé avec les opérateurs privés de Pointe-Noire en présence de Sylvestre Didier Mavouenzela, président de la Chambre de commerce de cette ville. La rencontre a eu pour objectif de les mobiliser pour participer à l'évènement. « À la SFI, j'ai pour mission de mobiliser le secteur privé africain pour être présent à ce forum. De son côté, la Banque de développement chinoise et notre bureau de la SFI au niveau de la Chine se chargent de mobiliser aussi les opérateurs privés chinois pour permettre cette rencontre entre investisseurs africains, chinois et tout autre investisseur intervenant sur le continent africain et intéressé à investir en Afrique, pour explorer les possibilités de collaborations et de partenariats», a expliqué Mehida Sylla.

Les deux délégués ont encouragé les opérateurs de Pointe-Noire à prendre part à l'évènement et à saisir les opportunités qui seront offertes. Ils ont souhaité une participation assez importante des investisseurs congolais et africains. «Nous souhaitons vraiment que non seulement le secteur privé congolais soit majoritairement représenté mais qu'il y ait également des investisseurs de toutes les sous-régions d'Afrique parce qu'on est persuadé que les partenariats peuvent se faire dans tous les sens», a confié Mehida Sylla. Notons que plusieurs activités ont été retenues pour la 5e édition de ce forum. Des sujets sur le numérique, le capital humain, le développement durable seront développés. Des visites touristiques sont aussi prévues.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.