Congo-Brazzaville: Coupe du Congo de football - Etoile du Congo-AS Otoho, l'affiche de la finale

Le successeur des Diables noirs vainqueur de la dernière édition sera connu, le 14 août, à Brazzaville à l'issue du match qui mettra aux prises les deux meilleures équipes de la saison qui sont engagées en compétitions africaines.

L'Étoile du Congo est passée par toutes les émotions avant de l'emporter miraculeusement, le 31 juillet, au stade Alphonse-Massamba-Débat devant les Diables noirs 3-2, suffisant pour valider son ticket pour la finale de la Coupe du Congo, une étape qu'elle n'avait plus atteinte depuis 2010 soit neuf ans après. Les Stelliens enfilaient le plus beau costume de favori quand ils recevaient à leur tour les Diablotins après le nul d'un but partout obtenu le 25 juillet. Trente- cinq minutes ont suffi pour que les vert et jaune qui avaient pourtant la parfaite maîtrise de la rencontre mettent à mal cet avantage à cause de deux erreurs défensives. La première mauvaise relance de Gauthier Madzou a permis à Hardy Binguila d'ouvrir le score à la 26e minute sur une tête imparable. Le buteur des Diables noirs recidive à la 35e minute a profité, cette fois, d'une erreur de concentration de Willy Degou pour reprendre victorieusement le ballon de son coéquipier qui s'écrasait sur le poteau.

L'Étoile du Congo revient de très loin

L'Étoile du Congo plie mais ne rompt pourtant pas malgré l'équation qui devenait de plus en plus difficile à résoudre. Ce break condamnait cette formation a puisé dans ses réserves pour priver les Diables noirs d'une qualification qui leur tendait déjà le bras. Le souvenir encore récent du match retour du championnat national, qui avait permis aux Stelliens de renverser la même situation en leur faveur, a métamorphosé les poulains de Cédric Nanitelamio pour la suite des débats. Le penalty transformé à la 43e minute par Saira Issambet a remis l'Étoile du Congo dans le coup. L'entraîneur des vert et jaune a ensuite eu raison quand il a sorti ces deux joueurs fautifs sur les buts concédés par son équipe. C'est ainsi que Jean Redy Dimi, à peine entré, égalisait à l'heure de jeu sur son premier ballon. Le buteur du match aller, Deldy Goyi, a conclu cette belle remontada en beauté en inscrivant le but de la victoire à la 85e minute, obligeant les Diables noirs à poser les deux genoux à terre pour la deuxième fois consécutive au cours de la même saison.

Ils ont déclaré à la fin du match...

« Depuis le début de la saison nous visons le titre. Nous avons raté le championnat en étant deuxième. Nous nous sommes qualifiés pour la coupe d'Afrique. Nous voulons nous rattraper en gagnant la coupe du Congo. Et face aux Diables noirs, nous venons de rééditer l'exploit puisque nous avions été menés deux fois sur le même score. On n'avait pas peur quand cela se reproduisait », a commenté Pavhel Ndzila, le capitaine de l'Étoile du Congo. « Si on gagnait ce match, peut-être on devrait remporter la coupe et chercher à être africain la saison (2020-2021). Malheureusement, nous avons pris trois buts bêtement. Ça c'est le foot, nous allons continuer à travailler afin de préparer la saison prochaine », a regretté le double buteur de la rencontre Hardy Binguila. Le capitaine des Diables noirs a partagé la même tristesse avec son entraîneur Andy Magloire Mfutila.

« C'est triste de mener 2-0 puis de perdre le match. Les joueurs ont relaché à la mi-temps. La lourdeur de la défense nous a coûté cher. L'effectif du banc de touche ne m'a pas permis de faire des changements n'importe comment. Bravo à l'Étoile du Congo. Nous allons consommer cette défaite tout en préparant les prochains défis », a-t-il dit. « C'est dommage d'encaisser deux buts sur les erreurs défensives mais nous étions confiants et le moral était haut. Bravo aux jeunes car cela fait 28 ans que l'Étoile du Congo n'avait jamais éliminé les Diables noirs et neuf ans sans jouer la finale de la Coupe du Congo. Notre abnégation a payé et nous gardons le même tempo », a souligné le coach stellien, Cédric Nanitélamio, avant de communiquer sur l'identité du prochain adversaire de l'Étoile du Congo en compétition africaine. « Pyramids est une grande équipe certes novice mais nous devrons nous préparer en conséquence », a-t-il ajouté.

Dans l'autre demi-finale disputée à Owando, l'AS Otoho a battu l'AC Léopards 2-0. Au match aller disputé à Dolisie, les champions du Congo s'étaient inclinés 1-2. L'AS Otoho disputera donc la finale de la Coupe du Congo pour la deuxième fois de son histoire après avoir perdu celle de 2018 aux tirs au but face aux Diables noirs. C'est le seul titre national qui manque à son jeune palmarès alors que les Stelliens (cinq fois vainqueurs en 1983, 1995, 2000, 2002 et 2006) courent après leur sixième couronne et premier trophée depuis treize ans. Voilà une affiche inédite qui tiendra sans nul doute toutes ses promesses.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Football

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.