Cameroun: Douala - 500 sacs de riz saisis

Destinée au bétail, la denrée était mélangée à du riz prévu pour la consommation humaine.

Les éléments de la brigade des contrôles et de la répression des fraudes de la délégation régionale du Commerce pour le Littoral, sous la conduite du délégué régional, Simon Omgba Belinga, ont procédé il y a quelques jours à la saisie d'un important stock (500 sacs) de riz de mauvaise qualité dans un entrepôt de la place. En attendant que la procédure engagée par la délégation arrive à son terme, ces sacs, qui ont été présentés hier à CT, sont encore entreposés dans les magasins de la délégation régionale du Commerce pour le Littoral, et montrent des marques de différents riz ayant pignon sur rue et consommés chaque jour par les populations.

Tout part de différentes vérifications opérées par les éléments de la brigade des contrôles, de la répression et de la surveillance des fraudes dans différents marchés de la capitale économique. Sur le terrain, ces éléments multiplient les descentes et font des découvertes stupéfiantes. Ils remarquent et constatent que des sacs remplis de riz de différentes marques ont été recousus... En fait, ce sont des sacs de riz déjà ouverts et dont le contenu a été vendu depuis quelque temps. Ce qui éveille leurs soupçons.

Les investigations menées discrètement leur permettent d'arriver à la conclusion qu'il s'agit de détournement de riz pour bétail qu'on destine à la consommation humaine. Sur ces entrefaites, deux gros magasins de reconditionnement illicite de ce riz destiné au bétail sont découverts. Il s'agissait pour ces opérateurs économiques véreux, propriétaires de ces magasins, dans leur sale besogne, de faire mélanger le riz destiné au bétail avec du riz de bonne qualité acheté auprès de certains vendeurs ou importateurs de la place. Après tamisage, ils se procuraient des sacs de riz vides de certaines marques pour l'emballage, avant la réintroduction du riz ainsi obtenu dans le circuit normal.

Pour le délégué régional du Commerce pour le Littoral, Simon Omgba Belinga, les consommateurs se doivent de faire preuve de beaucoup de vigilance. En cas de doute, qu'ils n'hésitent pas à saisir les autorités. Celles-ci sont peut-être à leur service, mais leur coopération rendrait encore plus efficace les opérations menées ici et là pour la protection de la santé de tous.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.