Cote d'Ivoire: Direction générale des impôts - Les agents menacent de tout bloquer

La FSY-DGI, Fédération des syndicats de la Direction générale des impôts, composée du Syndicat des agents du fisc (SYNAFISC), de l'Union nationale des agents des impôts de Côte d'Ivoire (UNAGICI), du Syndicat libre des agents des impôts de Côte d'Ivoire (SYLAI) et du Syndicat national des agents de la Direction générale des impôts (SYNADGI), menace d'entrer en grève en septembre si rien n'est fait pour satisfaire les revendications des agents.

C'est l'information majeure livrée, hier, à Cocody par le président en exercice de ladite Fédération, Koné Losséni, au cours d'une conférence de presse qu'il a conjointement animée avec les différents responsables des 4 syndicats.

« Nous avons rencontré la Direction générale des impôts, le ministère de tutelle et rien n'a bougé. Or, nous avons la pression de nos camarades.

C'est pour cela que nous voulons interpeller les autorités pour leur dire que si on ne fait pas de déblocage des nominations, s'il n'y a pas un début d'application des profils de carrière, si les locaux ne sont pas réhabilités et équipés, si les 1600 agents qui ont adhéré au produit de BNI gestion ne rentrent pas dans leurs fonds…, nous allons inviter, le 17 août 2019, l'ensemble des agents pour donner le mot d'ordre de grève qui va se tenir dans le mois de septembre 2019. Nous allons tout fermer.

La DGI est malade, il faut la soigner. 2, 3 ans passés dans cet état comateux, il faut que cette situation s'arrête. Libérez-nous, chères autorités, sinon les agents trouveront les moyens de se libérer », a déclaré Koné Losseni.

Qui a expliqué, entre autres, que « depuis la nomination du DG, il y a 3 ans, il n'a fait aucune nomination. Il y a des directeurs qui, depuis 15 ans, occupent toujours les mêmes postes.

Des administrateurs sont à la maison et payés à ne rien faire pendant que d'autres se tapent le boulot ou qui occupent plusieurs postes à la fois.

Ces derniers temps, il y a 1000 agents mutés. C'est insuffisant. Nous attendons de la hiérarchie, 3000 agents mutés pour mieux mobiliser les ressources afin que l'économie se porte bien.

Les choses avancent trop lentement » a-t-il dénoncé. Non sans avoir revendiqué pour le compte de la Fédération, 4 syndicats, 2265 délégués installés, 4500 membres sur les 5000 agents que regorge la DGI.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.