Cote d'Ivoire: Alain Lobognon - « Soro a noué des contacts avec Gbagbo »

Les partis politiques et les mouvements proches de Soro Guillaume font leur rentrée politique à travers un meeting qu'ils organisent avec tous les partis politiques de l'opposition. Cette rencontre a lieu ce samedi 3 août au stade de la Sogéfiha à Koumassi.

C'est pour donner des précisions sur cet événement que le député Alain Lobognon, le porte-parole du Mouvement pour la Promotion des Valeurs nouvelles en Côte d'Ivoire (MVCI), Alain Lobognon était face à la presse, hier, au siège dudit mouvement au Plateau Dokoui. Occasion pour le député de Fresco de se prononcer sur l'actualité : « Ce sera le premier meeting de l'opposition significative.

C'est un appel au réveil national. Le MVCI invite tous les Ivoiriens soucieux de la consolidation des acquis démocratiques à Koumassi, le samedi 03 août prochain », a-t-il indiqué d'entrée de propos avant de se féliciter de la rencontre historique entre les présidents Bédié et Laurent Gbagbo.

« Aujourd'hui, les présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo se sont retrouvés, ce que d'aucuns pensaient impossible en Côte d'Ivoire s'est avéré possible. Maintenant, ils montrent la voix au président du Rhdp et à tous les cadres du Rhdp qui pensent que les Ivoiriens n'ont pas besoin de réconciliation.

C'est pourquoi nous saluons cette rencontre de Bruxelles », a noté Alain Lobognon qui ne s'est pas empêché de faire cette révélation sur une probable rencontre entre Soro Guillaume et Laurent Gbagbo. « Des contacts ont lieu entre les deux personnalités dont vous avez fait cas.

Nous disons souvent qu'il faut laisser le temps. La première personne qui a parlé de réconciliation entre les leaders c'est bien Soro Guillaume en 2016 et réaffirmé en 2017. Donc, il ira tôt ou tard rencontrer le président Laurent Gbagbo.

Mais déjà au niveau des états-majors, des contacts fréquents ont lieu », a-t-il révélé. Par ailleurs, le porte-parole du Mvci n'est pas allé de main morte pour apporter la réplique à la dernière sortie du Rhdp à Ferké.

« Le Rhdp prétend pouvoir être majoritaire en Côte d'Ivoire, le Rhdp appelle les Ivoiriens à regarder sa mainmise sur les collectivités décentralisées. Mais le Rhdp ne représente que 25% de l'électorat en Côte d'Ivoire.

Demandez aux experts du Rhdp, ils vous diront qu'à l'occasion des dernières élections qui ont nécessité la mobilisation de ressources publiques, cette coalition s'en est sortie avec moins de 1 500 000 voix sur un électorat estimé à 6 500 000 électeurs. Le Rhdp ne peut effacer les traces d'un leader dans sa propre localité », a soutenu Lobognon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.