Afrique: COPAD 2019 - Le Gabon dans le starting-block pour sa première participation

La 4e édition de la Coupe Panafricaine des Débats (COPAD) qui se tient du 29 juillet au 3 aout 2019 à Ouagadougou(Burkina-Faso) prochain compte parmi ses participants cette année , pour la première fois, une délégation gabonaise, composée de trois (3) garçons et une (1) fille. Cette compétition qui fait la promotion de l'art oratoire du débat et du leadership sur le continent met en compétition douze pays qui discuteront des thèmes divers autour du développement de l'Afrique. Le Gabon jouera son premier match face au Bénin avec pour thème : « Consommer africain est la seule manière de vivre libre et digne ».

La COPAD est la propriété privée d'ACC (Action pour la Conscience Citoyenne) et de l'ONG AGIR pour l'environnement et la qualité de la vie de la Première Dame de la République du Mali Keita Aminata Maiga. Elle est ouverte à tous les pays du continent africain à travers des fédérations de débats contradictoires. Le Gabon immatriculé « Equipe E » pour cette édition se trouve dans la poule 2 avec Benin, Centrafrique et Togo vice-champion 2018.

Douze (12) pays ont répondu à l'invitation du COPAD dont quatre (4) nouveaux, parmi lesquels la Centrafrique, le Cameroun, le Gabon et le Tchad. A côté de ces pays, il y a Bénin, Guinée, Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal, Cote d'ivoire, Togo de l'Afrique de l'Ouest. Pour Elie Fredy Mbadinga, point focal Gabon de l'Institut Les Débats Oratoires, « il était important pour notre pays de prendre part à cette rencontre, car nous avons des qualités dans notre pays capables de se défendre à l'international. Et les membres de l'équipe gabonaise ont été sélectionnés sur la base de leur expérience dans cet exercice. Ainsi, le Gabon est représenté par Andrée Moughola Banzouzi, étudiante en Gestion Finances et Comptabilité, Grévice Ndong Ovono, étudiant en Droit Public, Théophane Nzame-Nze Biyogue, étudiant en Droit Public, Boursier Tchibinda, étudiant en Journalisme et Multimédia. L'équipe est conduite par le journaliste et animateur télé, Dorian Ondo.

Un jury (tournant) composé après appel à candidature international et géré par le CAMES comprend 5 universitaires et autres experts mise en place par le pays organisateur et le comité d'organisation. Compte tenu du nombre de pays en compétition (12) et du principe des éliminatoires directs, ce championnat donne lieu à treize (13) matchs et nécessitera ainsi treize (13) sujets. Selon le règlement intérieur, « au tirage des sujets, la règle d'opposition qui sera appliquée est la suivante : la 1ère équipe dans l'opposition prend automatiquement la première position dans le débat qui est l'affirmative (Pour, vrai, oui) ; - La 2ème équipe prendra l'inverse c'est-à-dire la négative (Contre, faux, non).

Pour cette 4e édition, le sujet de la finale a été proposé par la Première Dame du Burkina Faso, pays organisateur : « La force du G5 Sahel est un bouclier efficace contre le terrorisme dans le sahel ». Pour la Première Dame Sika Kaboré, ce championnat permettra aux jeunes à long terme de se réunir et de construire, et consolider une vision commune de l'Afrique. « J'ai la ferme conviction qu'avec l'implication de tous les acteurs, nous pouvons vivre en harmonie ». Selon certaines indiscrétions, la cinquième édition de ce championnat se déroulera au Tchad, en Afrique centrale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.