Egypte: Le blogueur Mohamed "Oxygen" enfin libre

Photo: RSF
Le blogueur Mohamed Ibrahim Radwan, dit Mohamed “Oxygen”.
communiqué de presse

La justice égyptienne a officiellement remis en liberté le blogueur Mohamed Ibrahim Radwan, dit Mohamed "Oxygen". Reporters sans frontières (RSF) se félicite de cette libération mais rappelle que de nombreux autres journalistes sont toujours emprisonnés.

Dans la soirée du mercredi 31 juillet, le blogueur Mohamed Ibrahim Radwan (dit Mohamed "Oxygen") a enfin été libéré. Il était emprisonné depuis avril 2018. La justice égyptienne avait décidé de le libérer le 22 juillet dernier mais le blogueur a dû attendre encore près de dix jours avant de pouvoir effectivement quitter la prison de Tora, où il était détenu pour "diffusion de fausses nouvelles".

Selon son avocat, il sera néanmoins tenu de se présenter deux fois par semaine au commissariat pendant deux heures pour répondre à des questions et rendre compte de ses activités.

"La libération de Mohamed Oxygen met fin à plus d'un an de détention arbitraire mais elle ne doit pas faire oublier qu'il n'est qu'un nom de moins dans la liste encore longue des journalistes actuellement détenus en Egypte, rappelle le bureau Moyen-Orient de Reporters sans frontières (RSF). Un journaliste a été libéré, mais d'autres continuent de se faire arrêter ou d'attendre leur libération."

Tout comme Mohamed "Oxygen", la photographe Shorouq Amjad attend d'être libérée depuis la récente confirmation de la justice de mettre fin à sa détention, qui dure depuis avril 2018. Dans le même temps, RSF rappelle que la justice égyptienne a annulé l'ordre de libération du journaliste indépendant Badr Mohammed Badr et prolongé une fois de plus sa détention qui remonte à mars 2017. Pire encore : fin mai, le journaliste d'Al Jazeera Mahmoud Hussein, emprisonné depuis décembre 2016, a vu sa libération annulée au tout dernier moment, au prétexte de faire l'objet d'une nouvelle enquête.

Dernièrement, trois nouveaux journalistes ont été arrêtés : Hossam Monis (Al-Karama) et Hisham Fouad ont été interpellés le 25 juin dernier ainsi que Ahmed El-Leithy (Ahwazna TV) le 10 juillet.

Au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF, l'Egypte occupe la 163e place.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RSF

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.