Sénégal: Secteur du pétrole - Un rapport dresse des perspectives radieuses

Un rapport publié par la Semaine africaine du pétrole et Menas Associates au sujet de l'avenir de l'industrie pétrogazière africaine a conclu que les performances économiques du continent étaient globalement prometteuses, au moment précis où les marchés pétroliers internationaux retrouvent enfin leur forme après les ralentissements de la période 2015-2016.

Les réserves prouvées de pétrole et de gaz en Afrique représentent respectivement 7,5 % et 7,1 % des réserves internationales totales.

Les experts prévoient que 2019 et les années ultérieures seront le théâtre d'explorations offshore en eau profonde et d'immenses découvertes de gaz, dans le contexte du développement des pipelines transcontinentaux, d'initiatives « gas-to-power » et de l'optimisation du potentiel de raffinage.

Le rapport examine les principales tendances de 2019, y compris les transitions politiques et l'intégration régionale par le biais de l'Accord de libre-échange continental africain (ACFTA) dont les objectifs sont la réduction des barrières commerciales intra-africaines, la facilitation de la circulation des personnes et le renforcement de l'importance de l'Afrique sur la scène internationale.

L'avenir est dépeint comme radieux pour le gaz naturel alors que la consommation mondiale est en augmentation. La production gazière de l'Afrique a augmenté de 8 % entre 2017 et 2018, principalement à partir de l'Égypte.

En ce qui concerne les opportunités, les deux principaux producteurs de pétrole d'Afrique subsaharienne-le Nigéria et l'Angola-devraient tous deux lancer des appels d'offres cette année. Certains autres sont déjà en cours en Guinée équatoriale, en Ouganda, au Gabon et au Congo Brazzaville, alors que le Ghana a procédé au lancement de son premier cycle d'octrois de licences lors de l'édition 2018 de la Semaine africaine du pétrole et que l'on espère que Madagascar proposera plusieurs blocs d'exploration cette année.

Lors de la Semaine africaine du pétrole, qui rassemblera seize pays, dont la Côte d'Ivoire, la Guinée équatoriale et le Mozambique, deux journées seront consacrées à la promotion et aux appels d'offres des divers participants. Chaque nation pourra présenter son secteur des hydrocarbures aux participants de la Semaine africaine du pétrole.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.