« La bonne planification est un préalable pour atteindre les objectifs du developpement durable (ODD)» Karima Bounemra, directrice de l'IDEP

1 Août 2019

En partenariat avec l'Agence de Développement de l'Union Africaine (AUDA-NEPAD) l'Institut Africain de Développement Economique et de Planification (IDEP) a co-organisé un séminaire de dialogue et de formation sur la planification énergétique en Afrique du 22 au 26 Juillet 2017. A cette occasion Mme Karima Bounemra directrice de l'institution s'est exprimée sur la pertinence de cette rencontre de haut niveau et a rappelé que la planification est un préalable pour atteindre les ODD.

Parmi les 17 objectifs du développement durable, il y a l'accès aux énergies renouvelables a-t-elle d'emblée rappelé lors de la cérémonie d'ouverture de cette rencontre qui a regroupé plus de soixante experts venus de plusieurs pays africains. Ensuite, elle a cité un certain nombre de prérequis dont l'accessibilité et la disponibilité des ressources énergétiques. A l'en croire, la planification est un préalable à une bonne réalisation des Objectifs de Développement et qu'« une industrie sans énergie n'est pas forcément vouée à la réussite ». Elle s'est dit ravie de l'association de l'IDEP à cette réflexion par le NEPAD, ceci au regard de l'engagement de son organisation sur les questions d'économie verte et de changements climatiques.

Le représentant de l'Agence de Développement du NEPAD Monsieur Talla Kébé a indiqué que la question de l'accès à l'énergie occupe une place centrale dans leurs activités dans un contexte marqué par de nouvelles attributions octroyées à AUDA-NEPAD. Le but recherché à travers l'organisation de cet atelier est d'en sortir avec une compréhension claire de l'ensemble des besoins des pays afin d'arriver à l'élaboration de programmes pertinents. Aussi à travers une session de formation, l'opportunité est saisie pour décrypter les défis et les opportunités d'accès à l'énergie et de déterminer comment une électrification utilisable, fiable, durable et abordable peut renforcer la capacité de production et les communautés. Pour réussir le pari, M. Kébé a souligné l'importance du partenariat dans cette activité qui implique la Banque Africaine de Développement, le système des Nations Unies à travers l'OHRLLS, UNECA et l'IDEP, ainsi que d'autres organisations telles que le CSIR et IRENA.

Monsieur Anthony Mehlwana de la Commission Economique pour Afrique (UNECA) est revenu sur les conclusions de leur dernier rapport «Global tracking of the SDGs» qui montre que le rythme de l'électrification rurale en Afrique est encore très lent comme c'est le cas pour le Malawi où le taux est de 2%. Il urge alors selon lui de changer de démarche en mettant l'accent d'une part sur l'investissement du secteur privé et d'autre part sur la durabilité à travers le renforcement des capacités.

Au nom du gouvernement du Sénégal M. Ba a indiqué que l'Agenda 2063 oblige les Etats à lancer ces genres d'initiatives pour essayer de trouver les voies et moyens d'accélérer la mise en œuvre des politiques et programmes d'intégration sur le continent y compris dans le secteur de l'énergie. Devant les experts africains il a mentionné l'importance de ce secteur et les enjeux qui s'y rattachent pour une transformation structurelle des économies du continent.

Dans son allocution lors de la cérémonie de clôture Mme Karima Bounemra s'est réjouie du partenariat et a déclaré que l'IDEP en tant que centre de renforcement de capacités a travaillé sur un curriculum pour un programme consacré à la thématique énergie, ceci dans la perspective d'un accompagnement des cadres africains pour l'atteinte des ODDs et des objectifs de l'Agenda 2063 de l'Union Africaine. Cette activité abritée par l'IDEP entre dans le cadre du programme de formation et d'animation de dialogues sur les thématiques des plus prioritairespour l'Afrique.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.