Ile Maurice: Blanchiment - Trois prête-noms de Ricardo Agathe arrêtés

La commission anti-corruption a arrêté ce vendredi 2 août trois prête-noms de Ricardo Agathe, soupçonné de blanchiment d'argent.

Le premier, âgé de 44 ans, est un habitant de Bain des Dames, Cassis. Il a avoué à l'Independent Commission against Corruption (ICAC) qu'il est bien le propriétaire de la BMW modèle X6 portant le numéro d'immatriculation AR710, et n'avoir effectué aucun paiement pour l'acquisition du véhicule.

Toutes les négociations et les paiements ont été effectués par Ricardo Agathe. Le prête-nom a présenté son acte de naissance, et a signé l'acte de vente à la demande de ce dernier. Il sera traduit en cour de Bambous aujourd'hui.

Ricardo Agathe, alias Cardo et Tipom, de Ste-Croix, est derrière les barreaux depuis mars. Le lundi 17 juin, l'Independent Commission against Corruption (ICAC) a saisi des biens lui appartenant, estimés à pas moins de Rs 40 millions, dont des voitures.

Le deuxième suspect est un habitant de Sainte-Croix âgé de 33 ans. Il a accepté d'être le propriétaire d'une voiture, immatriculée R920. Il a avoué que le 7 février 2014, à la demande de Ricardo Agathe, il a signé l'acte de vente du véhicule comme étant l'acheteur, bien qu'il n'ait effectué aucun paiement pour celui-ci. Toutes les négociations et tous les paiements ont été effectués par Ricardo Agathe. Il sera également traduit en cour de Bambous aujourd'hui.

Et le troisième homme arrêté, est un habitant de Roche-Bois de 43 ans. Il a avoué que la motocyclette 684U avait été acquise par son ami Ricardo Laval Agathe et que ce dernier avait effectué tous les paiements d'un montant de Rs 230 000. Cependant, il a accepté de faire enregistrer la moto à son nom, lorsque Ricardo Agathe a décidé de vendre celle-ci. Ensuite il a de nouveau signé les documents de vente correspondant en tant que vendeur. Il sera présenté en cour de Rose-Hill aujourd'hui.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.