Cameroun: Processus de Kimberley - Besoin financements

C'est la principale doléance formulée par le secrétaire national permanent au ministre en charge de l'Industrie en visite de travail dans cette structure le 31 juillet dernier.

Le ministre de l'Industrie, des Mines et du Développement technologique (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoke était en visite de prise de contact et de travail au secrétariat national permanent du Processus de Kimberley (SNPPK) le 31 juillet dernier à Yaoundé. Il a exprimé sa satisfaction quant au travail effectué aux différentes portes d'entrée et de sortie du pays. « Le travail qui est fourni est satisfaisant, bien qu'on enregistre des tentatives de dissimulation de diamants non déclarés dans les circuits normaux », précise-t-il.

Le Minmidt a néanmoins insisté sur les attentes, notamment l'accroissement de la collaboration, la nécessité d'informations pour les acteurs de la sécurité, les producteurs et même de la population. Concernant le processus de Kimberley, l'on retient comme l'a souligné le ministre, que c'est un instrument de contrôle et de classage des circuits de production et de commercialisation des diamants, en vue de la protection des Etats contre l'utilisation malveillante de ces minerais précieux. Daniel Mackaire Eloung Nna, secrétaire national permanent du Processus de Kimberley a indiqué quelques réalisations effectuées par la structure. Il y a la canalisation dans le circuit entre 2013 et 2018, de 13 240,12 carats de diamants.

Sur la même période, 103 certificats ont été émis pour l'exploitation de 12 658,79 carats d'une valeur d'un peu plus d'un milliard et demi de F vers diverses destinations des pays membres du PK. Pour autant, il a relevé que la structure avait un problème d'ordre financier. Le budget n'étant pas disponible ou n'arrivant pas toujours à temps, il lui est difficile de remplir efficacement ses missions. Notamment la traçabilité des diamants. Une mission pourtant sécuritaire qui permet à l'Etat d'éviter la fuite des diamants pour l'alimentation des conflits.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.